Front républicain : "le meilleur carburant" du FN pour Thierry Solère

Par , publié le
Politique
Thierry Solère

Le député Les Républicains Thierry Solère a estimé vendredi sur France Info que "le front républicain est le meilleur carburant" du FN. Des propos venant ainsi s'opposer à l'apparente volonté du PS de s'opposer au Front national par des fronts républicains.

Alors en déplacement à Moscou, le leader des Républicains (LR) Nicolas Sarkozy avait déclaré jeudi qu'il ne fallait pas compter sur de quelconques rapprochement ou front républicain avec le camp socialiste en guise d'opposition au Front national (FN), et ce en vue des élections régionales de décembre prochain.

Le lendemain, chez nos confrères de France Info, le député LR Thierry Solère a prolongé le discours, en laissant ainsi notamment entendre que le gouvernement de François Hollande serait indirectement responsable de la progression du FN en France : "On voit aujourd'hui François Hollande comme un pompier pyromane. Le Front national monte parce que la politique du gouvernement depuis trois ans est un tract ambulant pour le Front national."

Thierry Solère : "Dans beaucoup de régions, le FN est le seul espoir de la gauche"

Et d'ajouter : "Aujourd'hui, ils [ndlr : les socialistes] nous annoncent qu'il faudrait faire des fronts républicains pour barrer la route au Front national ? Mais le front républicain est le meilleur carburant de Marine Le Pen." Le député des Hauts-de-Seine a également pointé le doigt sur une utilité présumée du FN pour la gauche : "Dans beaucoup de régions, le FN est le seul espoir de la gauche : un Front national élevé, qui ne serait pas en situation de l'emporter, qui serait juste là pour faire des triangulaires pour permettre à la gauche de se maintenir."

Régionales : "hors de question" de laisser le FN l'emporter pour Valls

Il est à noter que Thierry Solère est chargé de l'organisation de la primaire à droite et du centre, avec en ligne de mire la présidentielle de 2017. Mardi, le Premier ministre Manuel Valls a déclaré qu'il était "hors de question" de laisser le parti de Marine Le Pen remporter ne serait-ce qu'une région. La majorité des dirigeants semblent en tout cas s'accorder sur un rassemblement de la gauche.

Crédits photos : capture d'écran YouTube

Partager cet article

Pour en savoir plus