Frères Dardenne : un film en préparation sur le terrorisme islamiste

Par , publié le
Cinéma Les frères Dardenne
Les frères Dardenne

Les frères Dardenne ont annoncé leur intention de réaliser un film portant sur la montée du terrorisme islamiste en Europe, avec un tournage annoncé pour débuter à l'automne 2017.

De passage au festival du film de Lima (Pérou), les frères Dardenne ont communiqué sur l'un de leurs prochains projets, en signifiant ainsi leur intention de réaliser un film portant sur la montée du terrorisme islamiste en Europe. Le tournage de ce long-métrage devrait débuter à l'automne 2017.

Dans des propos rapportés par Le Figaro, Luc Dardenne a précisé que cette idée germe depuis un certain temps dans leurs têtes : "Ça fait plusieurs années qu'on y pense. Je pense qu'on va aborder un personnage fanatique, un personnage qui a un rapport avec le terrorisme islamiste. D'un point de vue global, je pense que l'islam réagit à la globalisation du monde".

Film sur le terrorisme : "plusieurs années" que les Dardenne y pensent

Jean-Pierre Dardenne estime pour sa part que c'est du côté du Moyen-Orient que la religion musulmane a particulièrement bougé : "Par rapport à tous les musulmans d'Occident, d'Europe, des États-Unis, il y a eu, je pense, une réaction de la part de l'islam du Moyen-Orient, et particulièrement en Arabie Saoudite, qui ont senti que quelque chose de très important se passait. Que pour eux, c'est la fin. C'est ça qu'ils sentent, je crois".

Musulmans : "les gens sont capables de faire la différence"

Pour son frère Luc, il existe une problématique ancrée depuis des décennies dans l'éducation religieuse dispensée en Belgique, pays où il a vu le jour il y a 62 ans : "Depuis 20 ans en Belgique, nous avons des écoles où on étudie l'arabe à travers le Coran, on a des mosquées salafistes. Je pense que c'est eux qui ont formé la jeunesse en leur disant : il y a nous, les musulmans, les vrais et il y a eux, les Occidentaux, ou les mauvais musulmans qui ne sont pas vraiment comme il faudrait être".

Et de signifier son sentiment positif qu'en dépit des attaques terroristes, les populations belge et française ne succombent pas à la facilité de l'amalgame : "Je suis heureux qu'en Belgique ou en France, malgré les attentats, la population reste pacifiste et ne stigmatise pas les musulmans. Les gens sont capables de faire la différence".

Crédits photos : Debby Wong / Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus