Free Mobile répond aux attaques lancées à son encontre

Par ,
Mobile Free Mobile répond aux attaques lancées à son encontre

Free Mobile est sorti de son silence à travers un communiqué et s'exprime sur les critiques et dénigrements à son sujet qui sont monnaie courante depuis son lancement. Dans ce document, le quatrième opérateur revient sur chacune des attaques qui lui ont été lancées.

C’est pour Free l’occasion aussi de déclarer que les dénigrements autour de son réseau et de sa couverture feront désormais l’objet de poursuites. Depuis son lancement Free Mobile est attaqué de tous les côtés, ses concurrents ne se gênent pas pour remettre en cause la qualité de son réseau et le respect de ses obligations en terme de couverture.

Pour en finir avec ces coups bas Free Mobile a décidé de mettre les choses au clair dans un communiqué diffusé ce 8 mars 2012. L’opérateur rappelle par exemple que la mesure de couverture n’a pas été adaptée pour lui et que ses modalités sont prévues depuis 2007.

« Ce protocole de mesure utilisé pour les mesures de couverture de tous les opérateurs n’a jamais été critiqué par les bénéficiaires ni pour eux-mêmes, ni lors des nombreux contentieux visant la quatrième licence. Ce n’est qu’après le lancement de Free Mobile que certains ont remis en cause ce qui était accepté sans réserve jusque là ». Des critiques lancées alors que les autres opérateurs, Orange, SFR et Bouygues Telecom n’avaient pas toujours eux-même respecté ce qu’ils reprochent à Free Mobile, a rappelé l’Arcep.

La société revient sur sa couverture et déclare que « Du fait des difficultés à déployer un réseau dans de brefs délais, la couverture de Free Mobile est à ce jour discontinue. Les abonnés sont donc souvent en itinérance », puis elle ajoute que « du fait des difficultés de déploiement d’antennes sur les zones les plus denses, le réseau ne couvre pas les zones à fort trafic » avant de terminer en précisant que « les fréquences 900 Mhz attribuées à Free Mobile et couvrant les zones denses ne seront disponibles qu’au 1er janvier 2013. »

Free Mobile défait par ailleurs les attaques au sujet de son contrat d’itinérance et rappelle qu’il s’agit d’une « une obligation acceptée dans le cadre des licences 3G », avant d’ajouter « Ces opérateurs hier désireux de conclure ce contrat avec Free Mobile condamnent aujourd’hui le principe de l’itinérance. L’itinérance est une nécessité transitoire. Seul le déploiement du réseau permet d’établir une rentabilité structurelle de l’activité ».

L’opérateur qui souhaite en finir avec ces histoires affirme, « A compter de ce jour, Free Mobile attaquera en justice toute personne dénigrant la réalité de sa couverture ou de ses investissements. »

Reste à voir si cela suffira pour calmer la concurrence ou si cela ne fera qu’aggraver les choses.

Partager cet article

Partager vos lectures sur Facebook

exemple : Benjamin a lu : Free Mobile répond aux attaques lancées à son encontre sur 24Matins.fr

Pour en savoir plus