Free brade son forfait 50Go à 3,99€ sur Vente-Privée

Par , publié le
Mobile

Comme en juin dernier, Free casse les prix de son forfait illimité sur Vente-Privée en le proposant à 3,99 euros par mois au lien de 19,99 euros par mois.

À l’approche des fêtes, les opérateurs mobiles nous ont tous concocté des offres promotionnelles dont ils ont le secret. SFR, Bouygues et Orange cassent les prix de certains forfaits pour tenter de recruter un maximum de nouveaux abonnés pendant cette période charnière.

Seul Free se faisait encore attendre, mais fidèle à son habitude, la firme de Xavier Niel frappe une nouvelle fois un grand coup en proposant son forfait habituellement facturé 19,99 euros au tarif exceptionnel de 3,99 euros par mois.

Free brade son forfait sur Vente-Privée

Free Mobile est coutumier des offres à prix cassés pour ses forfaits internet et mobile. Une fois de plus, l’opérateur a choisi le site Vente-Privée pour dévoiler son offre spéciale.

Le forfait sans engagement avec appels illimités, SMS et MMS illimités, 50 Go de données 4G et l’accès au réseau Freewifi est proposé au tarif de 3,99 euros, soit à peine plus que le forfait discount de l’opérateur. Vous aurez également droit d’utiliser votre forfait à l’étranger pendant 35 jours par an. Rappelons qu’en temps normal, ce forfait est facturé 19,99 euros par mois (15,99 euros par mois pour les abonnés Freebox). Free vous permet donc une économie non négligeable de 192 euros par an.

Free brade son forfait sur Vente-Privée

Free brade son forfait sur Vente-Privée

Quelques restrictions à respecter

L’offre est disponible sur le site Vente-Privée jusqu’au 10 décembre 2015 à 7 heures du matin. Quelque chose nous dit qu’il devrait y avoir du monde au portillon !

Pour pouvoir bénéficier de ce tarif exceptionnel, il faudra tout de même respecter quelques conditions. La première est d’être nouveau client mobile chez l’opérateur. La seconde est qu’il faudra obligatoirement passer par la portabilité du numéro. En d’autres termes, Free Mobile cherche à débaucher la clientèle de la concurrence.

Partager cet article

Pour en savoir plus