François Hollande, sa popularité chute à 51% et perd 7 points pourquoi ?

Par , publié le | modifié le
Politique François Hollande
François Hollande

Aux élections présidentielles, le candidat de gauche avait une large avance et représentait massivement plus de la moitié de la population française. La donne a changé depuis son investiture, il a perdu 7 points en seulement quelques semaines, mais pourquoi ?

Le dernier sondage réalisé pour Les Echos montre que le président de la République obtient 44% de mauvaises opinions et 51% positives. La chute de la popularité concerne également le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault puisqu’il affiche désormais 49% positives et 41% mauvaises. Les Français mécontents font grimper le pourcentage de 10 points. Le CSA qui a réalisé l’enquête, explique cette baisse par l’inquiétude qui réside dans l’hexagone. La situation économique de la France est dans tous les esprits et les mesures d’austérités ne sont pas rassurantes.

Cette chute pourrait également être due à la bataille entre la première dame et Ségolène Royale, l’affaire du Twitter aurait considérablement terni l’image du président. De l’autre côté, à droite François Fillon s’en sort beaucoup mieux avec 58% d’opinions favorables, il est donc très loin devant Jean-François Copé, qui récolte seulement 36%. En s’attardant sur les chiffres des sympathisants venant uniquement de droite, François Fillon obtient 84% contre 68% pour son rival à la direction de l’UMP Jean-François Copé.

Ce sondage a été mis en place par le CSA entre le 26 et le 27 juin 2012. Un échantillon de 1 005 personnes a donc été interrogé en respectant la méthode utilisée pour les quotas. Ils avaient tous plus de 18 ans. Cette enquête s’est également intéressée à toute la classe politique, on constate que Nicolas Sarkozy affiche 30% de mauvaises opinions, seulement 16% des Français ont estimé qu’il avait fait de bonnes choses pour la France. Marine Le Pen quant à elle obtient 30% avec un recul de 2 points.

Crédits photos : Frederic Legrand / Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus