France : le tourisme en net recul suite aux attentats

Par , publié le
Économie L'entrée d'un hôtel à Paris
L'entrée d'un hôtel à Paris

À cause du terrorisme, le tourisme est en net recul en France. Le secteur de l’hôtellerie est le premier à souffrir de ce contexte.

Le secteur du tourisme craignait un gros contrecoup après les attentats perpétrés sur le territoire français, malheureusement, il ne s’est pas trompé. Selon les chiffres du cabinet KPMG publié ce mardi 20 septembre, le nombre de touristes venus sur le sol français est en forte baisse. Une chute libre qui risque de durer dans le temps.

Moins de touristes en France à cause des attentats

À cause des attentats, des grèves et d’une météo défavorable, si la France conserve son statut de première destination touristique avec 84,5 millions de touristes sur l’année 2016, elle est sur la corde raide.

À titre d’exemple, à Paris et en Île-de-France, « la fréquentation des touristes chute de -6,4 % au premier semestre 2016, malgré l’organisation de l’Euro 2016, qui n’aura pas eu un impact suffisant pour compenser les mauvaises performances du début d’année et le repli des clientèles étrangères » selon KPMG. Les attentats risquent de laisser une trace durable sur le tourisme français et certains secteurs seraient d’ores et déjà en souffrance.

Des faillites dans l’hôtellerie

L’hôtellerie est touchée frontalement par cette mauvaise conjoncture. Ainsi, selon KPMG d’ici la fin de l’année, « on peut estimer une baisse de la fréquentation située entre 8 et 10 %, ainsi qu’une baisse de chiffre d’affaires identique, avec un impact sur la clientèle d’affaires et une négociation des prix ».

Selon Stephane Botz responsable du pôle hôtellerie et immobilier chez KPMG, cette tendance à la baisse risque d’impacter durablement l’économie française « Plus globalement, sur le secteur du tourisme, on va assister à un repli qui devrait faire baisser la part des recettes, de l’ordre de -0,2 %, sachant que le secteur représentait l’an dernier 7,3 % du PIB ».

Au 19 juillet 2016, l’hôtellerie française homologuée par Atout France totalisait 574 329 chambres pour 14 061 hôtels, soit une capacité moyenne par hôtel de 41 chambres. Dans cette période tendue, des faillites sont à attendre dans le domaine, faisant baisser le nombre d’établissements et le nombre de chambres disponibles sur le territoire.

Crédits photos : © AFP/Archives JACQUES DEMARTHON

Partager cet article

Pour en savoir plus