France 3 : un journaliste tacle Laurent Wauquiez après un désistement de dernière minute

Par , publié le
Télévision Olivier Michel, journaliste de France 3
Olivier Michel, journaliste de France 3

Pour avoir répondu absent à un débat télévisé auquel il était censé participer au motif d'une intervention trop précoce, Laurent Wauquiez a été taclé à l'antenne par un journaliste de France 3.

Les faits remontent au dimanche 13 décembre dernier. En ce jour de second tour des élections régionales, France 3 avait proposé au nouveau président Les Républicains (LR) de la région Auvergne-Rhône-Alpes Laurent Wauquiez de participer à l'émission de débat La Voix est libre, en face de "citoyens engagés".

Il était prévu qu'une réponse à cette invitation soit communiquée à France 3 le 31 décembre. Sauf que ce retour ne sera pas venu. Et moins de 48 heures avant la tenue du débat et alors que la chaîne avait en vain multiplié les relances à l'égard de son entourage, la présence de l'élu a été annulée. Motif invoqué par l'attaché de presse de Laurent Wauquiez : ce dernier ne serait pas encore en mesure de battre en direct avec des citoyens engagés. Avant cela, le député de la Haute-Loire avait prétexté des soucis d'agenda dans le report de sa décision. Il aura ensuite donné un accord de principe à France 3 à la condition qu'aucun contradicteur ne soit présent sur le plateau de l'émission.

Laurent Wauquiez : présence annulée sur un débat de France 3 incluant des "citoyens engagés"

Une condition que la chaîne avait refusée. Olivier Michel, journaliste de la chaîne qui a révélé publiquement les coulisses de ce désistement, a également fait part aux téléspectateurs du regret, de la contrariété et de la surprise de France 3 suite à cette réponse "très très tardive". Surprise car lors de "la toute première assemblée de cette nouvelle assemblée", retransmise en direct par la chaîne, Laurent Wauquiez avait déclaré : "Je suis convaincu que les habitants de notre région, que les Français attendent que leurs élus aient le courage de leurs convictions, au lieu de s'en excuser, et qu'ils sont prêts au mouvement. Beaucoup plus que ce que certains commentateurs pensent. [...] Rarement, les politiques n'ont été victimes d'un tel rejet, rarement, la défiance des citoyens n'a été aussi grande. [...] Il faut changer la politique, mais nous changerons la politique par le terrain. Les Français se méfient des débats en chambre stérile, mais ils croient dans leurs maires. Les Français n'accordent plus de crédit aux discours sans lendemain, mais ils ne demandent qu'à juger les élus sur les résultats pour pouvoir à nouveau nous faire confiance."


LVEL : Laurent Wauquiez nous fait faux bond

Le nouvel appel de la chaîne

Et le journaliste de France 3 d'avoir ensuite réitéré l'invitation à un nouveau débat: "Alors Laurent Wauquiez, si vous regardez cette émission, je vous lance cet appel public et un peu solennel. Vous vous êtes donné 100 jours pour appliquer votre programme; 100 jours, cela nous amène au début du mois d'avril. Monsieur le président, nous vous invitons dès aujourd'hui à tirer un premier bilan de votre action, ici même dans 'La Voix est libre' sur France 3 Auvergne-Rhône-Alpes. 100 jours, je pense vraiment que ça vous laisse le temps de bloquer une date sur votre agenda et de vous y préparer."

Crédits photos : capture d'écran francetvpluzz

Partager cet article