Les Français défiants vis-à-vis de la démocratie

Par , publié le
Actualité
F. Hollande

Dans un récent sondage "Les Français, la démocratie et ses alternatives" établit par Le Monde / Ispsos-Sopra Steria, il ressort que 77% des Français (près de 8 sur 10) pensent que notre démocratie fonctionne de moins en moins bien.

La France serait-elle "fâchée" avec sa démocratie ? "Fâchée", peut-être pas mais en plein doute certainement. Un sondage Ipsos-Sopra Steria fait ressortir que seuls 3% des sondés pensent que le système démocratique fonctionne "de mieux en mieux".

68%  estiment que la démocratie "est le meilleur système politique"

68%  des sondés estiment que la démocratie "est le meilleur système politique" pendant que 32% se disent que d'autres systèmes politiques peuvent "être aussi bons". Un "régime autoritaire" pourrait séduire 33% des personnes interrogées mais 67% le rejette.
Mais alors, pourquoi les français doutent-ils actuellement de la démocratie ? En premier lieu ils citent la corruption des élus à 74%, des élections qui "ne changeront rien" à 70% ou encore le fait qu'il y ait en France "trop d'insécurité, de zones de non droit" (67%).
Plus important, 65% des citoyens français estiment que leurs préoccupations ne sont pas écoutées et 62% se trouvent sont mal représentés.

Les Français fâchés après les partis politiques

Notez que pour 8 Français sur 10 (78%) les partis politiques sont un frein à l'amélioration de la situation juste devant les syndicats (62%), les médias (57%), les intellectuels (44%) et les chefs d'entreprise (40%).
Dernier chiffre étonnant : 18% de nos compatriotes pensent qu'un régime autoritaire serait la solution face à une démocratie qui se dégrade et fonctionne de moins en moins bien ; Alors, veulent-ils d'un régime totalitaire dans notre pays ? Non, les Français souhaitent mettre en avant une personnalité pour son programme si ce dernier ne s’inquiète pas des autres partis, partenaires sociaux ou autres syndicats.

Au final, à 68% les Français restent attachés au modèle démocratique actuel qu'ils estiment irremplaçable mais ils pensent que d'autres systèmes politiques sont possibles comme les "groupes de citoyens" ou encore un gouvernement "participatif".

Crédits photos : Présidence de la République site Élysee.fr

Partager cet article