Frais de tenue de compte bancaire : l'AFUB va saisir les autorités

Par , publié le
Économie Photo d'illustration. Des billets en euros.
Photo d'illustration. Des billets en euros.

A partir du 1er janvier prochain, de nombreuses banques vont appliquer des frais de tenue de compte courant. L'Association des usagers des banques (AFUB) va saisir les autorités cette semaine.

Clients de banques telles que la Société Générale, Crédit Mutuel ou BNP, vous devrez dès le 1er janvier 2016 débourser un peu d'argent pour la tenue de votre compte courant. Quelques euros par mois, pas de quoi fouetter un chat ? Ce n'est pas l'avis de l'AFUB qui va saisir mercredi l'Autorité de la concurrence et le gendarme du secteur bancaire, l'ACPR.

Pour l'AFUB, il y a "violation de la loi"

Serge Maître, secrétaire général de l'AFUB, a prévenu : "Deux actions seront déposées à titre officiel mercredi". Et l'Association en veut particulièrement au Crédit Mutuel, qui prévenait ses clients de ces nouveaux tarifs "courant novembre" alors que les frais étaient déjà en place au début du mois d'octobre. Et pour l'Association françaises des usagers de banques, cela constitue "une violation de la loi"; les établissements devraient en effet en informer leurs clients par courrier 2 mois avant modification de tarifs. Et c'est à ce titre que l'Autorité de la concurrence est saisie.

Quant à l'Autorité de contrôle prudentiel et de résolution, elle interviendrait pour enquêter sur une autre accusation, celle de "suspicion de concertation mettant en cause Société Générale, Crédit Mutuel et BNP. Serge Maître estime "étonnant que trois gros établissements de la place décident dans une même unité, quasiment, de temps" de l'application de ces frais.

Un nouvel épisode de "notre dépendance face aux banques"

Dans le quotidien La Croix, Serge Maître balaie du revers de la main toute justification économique liée à ces frais de tenue de compte courant : "BNP Paribas, c’est 7 millions de comptes. La Société générale, 11 millions. Ces deux établissements se portent en outre fort bien. Ainsi BNP Paribas a réalisé 11 milliards d’euros de profits depuis le début d’année et ses bénéfices ont augmenté depuis janvier dernier de plus de 15 %", plaide-t-il. Le secrétaire général de l'AFUB rappelle son contexte : "La source du problème, c’est bien notre dépendance face aux banques puisque la loi nous oblige à détenir un compte pour percevoir nos salaires depuis 1977".

Quant aux banques qui conserveront la gratuité de tenue de compte, il s'agit de la Banque Populaire, la Caisse d'Epargne et le Crédit Agricole, dans certaines régions pour ce dernier groupe.

Crédits photos : Patryk Kosmider/Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus