Five Guys : Les burgers préférés de Barack Obama s'installent à Paris

Par , publié le
Économie Un hamburger Five Guys
Un hamburger Five Guys

La chaîne de fast-food Five Guys inaugure aujourd’hui sa première enseigne en France.

Depuis quelques années, le burger fait un gros retour en force dans l’Hexagone. Bien entendu, les fast-foods ont toujours eu la côte et la concurrence est montée d’un cran depuis le retour de Burger King sur le territoire français en 2013.

Aujourd’hui, c’est un nouvel acteur majeur du secteur qui s’installe sur le territoire français avec Five Guys. La marque peut compter sur un soutien de poids pour s’imposer, car ses burgers sont les préférés de Barak Obama.

Première salve d’ouverture

C’est aujourd’hui que le premier restaurant Five Guys de France ouvre ses portes au 42 Cour Saint-Émilion dans le 12e arrondissement de Paris. Une première ouverture avant l’inauguration de deux nouvelles adresses parisiennes sur les Champs-Élysées, fin 2016, et à gare du Nord, en 2017.

Ces trois adresses auront valeur de test sur le territoire français et si ce dernier s’avère concluant, Five Guys a prévu d’ouvrir une quarantaine de fast-food dans l’Hexagone.

Un concept basé sur les produits frais

La marque débarque chez nous auréolée d’une très bonne réputation et pourrait faire la différence sur la qualité de ses burgers. Entreprise familiale, Five Guys doit son succès grâce à ses sandwichs à base de produits frais de qualité et non transformés. Une qualité qui a d’ores et déjà conquis Barack Obama qui parle de « meilleur burger du monde » à propos des sandwichs de la chaîne.

Pour se démarquer, la chaîne mise sur des burgers personnalisables préparés devant le client. Il faut compter environ 15 euros pour le traditionnel burger, frites, boisson. Un tarif qui peut paraître élevé, mais justifié selon la marque par la qualité des produits utilisés. À en croire l’engouement des twittos au sujet de l’arrivée de la chaîne en France, le succès devrait être au rendez-vous.

Crédits photos : capture d'écran du compte Twitter de l'enseigne.

Partager cet article

Pour en savoir plus