Finistère : quatre hommes suspectés d'actes de barbarie

Par , publié le
Faits Divers Un véhicule de la gendarmerie (photo d'illustration)
Un véhicule de la gendarmerie (photo d'illustration)

Dans la nuit de lundi à mardi, dans le Finistère, un homme de 21 ans a été sérieusement violenté. Deux des quatre hommes suspectés de l'avoir frappé sont attendus vendredi après-midi devant le juge d'instruction.

Les faits se sont déroulés dans la commune de Douarmenez, dans le Finistère, et concernent cinq hommes. Le premier, âgé d'une quarantaine d'années, est connu pour héberger sous son toit des personnes dépendant du centre communal d'action sociale (CCAS) de Quimper.

En fin de semaine dernière, le quadragénaire propose à un homme de 21 ans de venir s'installer chez lui pendant un certain temps. Ouest-France précise que l'hôte vit avec un autre homme âgé quant à lui de 44 ans. Le jeune homme accepte et les trois hommes passent donc plusieurs jours ensemble accompagnés de quelques amis. Jusqu'à cette nuit du lundi 3 au mardi 4 juillet où le nouveau locataire va subir de sérieuses violences.

Actes de barbarie dans le Finistère : quatre hommes accusés, une victime aux tympans crevés

On nous indique ainsi que pendant cette nuit, le jeune homme a été victime de violences et de coups de poing et de pied portés sur son corps ainsi que son visage. Le lendemain, le groupe d'hommes part vers Quimper, mais l'homme de 21 parvient à leur échapper pour rejoindre le CCAS. Ce dernier le conduira à l'hôpital où il sera constaté chez la victime la crevaison de ses deux tympans. Présentant de même un visage et des oreilles sévèrement touchées, l'homme s'y est vu prescrire dix jours d'ITT (Interruption temporaire de travail), avant que celui-ci n'aille porter plainte au commissariat de Quimper et ne soit encore une fois admis à l'hôpital. Aux dernières nouvelles, il s'y trouvait encore.

Deux agresseurs présumés activement recherchés

La brigade de recherches de Quimper s'empare de l'enquête mercredi matin, qui aboutira le lendemain matin à l'interpellation, à leur domicile, de deux des quadragénaires soupçonnés d'actes de barbarie sur le jeune homme. Les deux suspects ont été placés en garde à vue et il est attendu qu'ils soient présentés vendredi après-midi au juge d'instruction pour violences et "actes de barbarie". Les deux autres hommes ayant supposément participé à cette attaque sont pour leur part activement recherchés. Il se pourrait qu'ils appartiennent au milieu marginal quimpérois

Crédits photos : hadescom/Shutterstock.com

Partager cet article