Fillon demande aux Français musulmans de pousser "un cri de colère contre les extrémistes"

Par , publié le
Politique
François Fillon à La Réunion, février 2017

En déplacement à La Réunion, le candidat s'est exprimé sur sa vision de la place de l'islam dans la société française.

A l'occasion d'une visite à la grande mosquée de Saint-Denis, qui faisait partie de son déplacement à La Réunion, François Fillon a demandé que "du fond" des Français musulmans monte "cri de colère et de protestation contre les extrémistes, pas seulement contre les terroristes", mais aussi "contre ceux qui déforment le message de l'islam".

Fillon : "La République a le droit de se défendre"

Le candidat LR a affirmé souhaiter "l'interdiction de tous ceux qui sont en contradiction permanente avec les valeurs de la République (...) La République a le droit de se défendre contre ceux qui appellent à sa destruction". Alors que des responsables religieux lu faisaient remarquer qu'il avait évoqué le "totalitarisme islamique", il leur a répondu : "Je comprends que vous soyez choqués quand on parle de 'totalitarisme islamique'". 

François Fillon a alors reconnu : "Il vaudrait mieux dire que ce sont des totalitaires qui se réclament de l'islam, qui brandissent le drapeau de l'islam, qui essaient de s'accaparer l'islam".

"Un islam dégagé des influences étrangères"

Sur le sol français, il souhaite en outre "un CFCM (Conseil français du culte musulman) qui soit plus une autorité religieuse. Je ne crois pas que nous ayons besoin d'une organisation du culte musulman en France qui ait un caractère politique".

Mais encore, il affirme : "Nous avons besoin d'un islam dégagé des influences étrangères (...) Nous savons que les influences étrangères ne sont pas des influences innocentes - je ne les mets pas toutes dans le même panier- mais il y en a qui poursuivent un but politique".

Crédits photos : Capture écran Dailymotion

Partager cet article

Pour en savoir plus