"La Fille inconnue" : les frères Dardenne remontent le film après son passage à Cannes

Par , publié le
Cinéma Adèle Haenel dans "La Fille inconnue"
Adèle Haenel dans "La Fille inconnue"

Suite à l'accueil peu chaleureux reçu par "La Fille inconnue" au dernier Festival de Cannes, les frères Dardenne ont décidé de revoir leur copie pour proposer aujourd'hui une nouvelle version qu'ils espèrent plus attrayante.

La Fille inconnue raconte l'histoire de Jenny, une jeune médecin généraliste qui culpabilise d'avoir refusé l'accès à son cabinet à une jeune fille retrouvée morte quelque temps après. Et la praticienne de finalement s'atteler à trouver son nom après avoir découvert que l'identité de la victime est inconnue des autorités.

Ce film, signé des frères Dardenne, avait été présenté au dernier Festival de Cannes en date, pour une réception qui n'a visiblement pas été à la hauteur de leurs espérances. Jean-Pierre Dardenne a indiqué à 20minutes.fr que ce constat n'a pas été si douloureux que cela à vivre : "On s’est bien rendu compte que ça ne se passait pas bien et on l’a pris avec philosophie". Et son frère Luc d'ajouter : "Les gens en ont peut-être assez de nous".

Frères Dardenne : "La Fille inconnue", un ensemble "dynamisé"

"Nous n’avons pas retourné de plans, mais nous avons dynamisé l’ensemble." Luc Dardenne explique ainsi que "nous avons choisi de plonger plus profondément dans la tête de notre héroïne en décrivant moins son travail de médecin". Entre la version de Cannes et la nouvelle qui sort en ce mercredi dans les salles, sept minutes de film ont été supprimées.

Jean-Pierre avoue d'ailleurs qu'"on n’a trouvé le film qu’après l’avoir remonté. Le cinéma n’est pas une science exacte. On tâtonne beaucoup avant de parvenir à un résultat satisfaisant."

Un personnage qui a "quelque chose d'agaçant"

Il ajoute qu'"en resserrant le film, on a davantage insisté sur le côté pugnace d’un personnage qui n’hésite pas à se rendre totalement impopulaire dans sa quête de vérité". Pour Jean-Pierre Dardenne, le personnage campé par Adèle Haenel "a quelque chose d’agaçant, car elle oblige les gens à révéler des choses peu reluisantes sur leur comportement. Seule une personne a tué, mais tous sont un peu responsables de la situation".

Crédits photos : capture d'écran Dailymotion

Partager cet article

Pour en savoir plus