Une filière jihadiste cachait de l’argent au cimetière Montparnasse

Par , publié le
France
Photo d'illustration. Un cimetière.

Grâce à l'infiltration d'une filière jihadiste, les policiers de la DGSI ont pu retrouver le butin caché par les terroristes dans le cimetière Montparnasse de Paris.

C’est presque un petit trésor de guerre qui a été découvert au cimetière Montparnasse dans le 14e arrondissement de Paris. Après un long travail d’enquête à propos d’une filière jihadiste, les policiers antiterroristes de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) ont pu mettre la main sur une importante somme d’argent destinée à l’achat de fusils d’assaut.

Un travail d’infiltration

Cette affaire, révélée par nos confrères du journal Le Parisien, remonte au mois de mars 2016. La DGSI dispose à l’époque d’informations sensibles sur la préparation d’un attentat sur le territoire français.

La cellule antiterroriste décide alors d’infiltrer un policier au sein de cette filière jihadiste afin de contrecarrer ses plans. Quelques mois plus tard, l’enquêteur infiltré recevra un message sur le service de messagerie Telegram, très utilisé par les terroristes. Dans ce message, des indications très précises « Salam Aleykum frero, le paquet est dans le cimetière Montparnasse. Prends un petit chemin de terre qui part à gauche du panneau vert 28e division 3e section continue tout droit (...) tu trouveras la tombe au nom de (...), le paquet est entre la pierre tombale et la dalle de la tombe dans une fente ». 

13 300 euros retrouvés

Dès le lendemain, les fonctionnaires de police de la DGSI se rendent sur les lieux et découvrent une enveloppe dans laquelle se trouvent très exactement 13 300 euros en liquide. Une somme très probablement destinée à se procurer des armes.

En novembre 2016, les membres de cette filière terroriste seront interpellés par le RAID et la DGSI. Dans leurs ordinateurs, des recherches sur plusieurs lieux de Paris (Disneyland, le 36 quai des Orfèvres, un centre commercial de Montreuil entre autres) ont été découvertes par les enquêteurs.

Crédits photos : © Pixabay / public Domain

Partager cet article

Pour en savoir plus