Festivités du 14 juillet : les pétards et feux d'artifice sont dangereux

Par , publié le
Santé
Découvrez le programme des festivités du 14 juillet à Paris

Qui dit 14 juillet, dit festivités pyrotechniques en tous genres. L'occasion, une fois de plus, de rappeler les dangers de leur manipulation. Les pétards peuvent engendrer des blessures sérieuses.

A la veille de la fête nationale, enfants, adolescents et adultes ont fait le plein de pétards et autres feux d'artifices. La Société Française de Chirurgie Orthopédique et Traumatologique (SoFCOT) est donc comme tous les ans sur le qui-vive et profite pour tirer la sonnette d'alarme au sujet des éventuels drames que pourraient occasionner les festivités du 14 juillet.

Feux d'artifices : "un fléau de santé publique bien analysé"

Ainsi, les spécialistes de la SoFCOT connaissent malheureusement par coeur ce qui peut venir gâcher la fête : "Les mains et les yeux sont les organes les plus touchés. Les sujets atteints sont les plus jeunes et le coût du handicap dans ces tranches de population est gigantesque. Les blessures de la main sont complexes car multi-tissulaires : os et parties molles, (tendons, muscle, vaisseaux, nerf et peau).

Des blessures que même les progrès de la chirurgie ont bien du mal à endiguer poursuivent-ils : "Elles posent un défi technique aux possibilités de réparation chirurgicale (...) Les difficultés sont amplifiées par la multiplicité des agents destructeurs tissulaires en cause : brûlure thermique, brûlure chimique, surinfection".

Des feux d'artifice aux alentours de la Tour Eiffel.

Des feux d'artifice aux alentours de la Tour Eiffel.

"Le spectre" des amputations

"Sur toutes ces mains victimes de pétards ou feux d’artifice plane le spectre d’amputations uni ou pluri-digitales", avertissent les professionnels. Ou pire, puisque depuis le tournant du siècle, 6 décès sont liés à la manipulation d'engins explosifs ou pyrotechniques, qu'ils soient survenus lors de la Fête nationale ou au Réveillon de la Saint-Sylvestre.

La SoFCOT exige un "meilleur encadrement des utilisateurs et une réglementation plus stricte de la commercialisation avec labellisation de ces produits soit mis en vigueur pour limiter les dégâts de cette tradition festive".
Dans un premier temps, il convient de vérifier, à l'occasion de l'acte d'achat, que les emballages des pétards soient porteurs du sigle CE. En outre, il convient de reconnaître les diverses catégories :

  • catégorie 1 : interdiction aux enfants de moins de 12 ans,
  • catégories 2 et 3, interdites à tous les mineurs,
  • catégorie 4 réservée aux professionnels.
Crédits photos : Sergii Rudiuk / Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus