Fermeture de Fessenheim : EDF recevra au moins 400 millions d'euros d'indemnités

Par , publié le
France La centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin)
La centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin)

Un accord a été trouvé entre EDF et l'Etat dans le cadre de l'indemnisation suite à la fermeture prochaine de la centrale de Fessenheim.

Pour l'agence Bloomberg, EDF touchera 400 millions d'euros d'indemnités pour la fermeture de Fessenheim (Haut-Rhin). Mais selon la ministre de l'Ecologie, ce sera 100 millions d'euros. Même si un accord a finalement été trouvé entre les deux parties dans un dossier qui a duré plusieurs mois, sur fond de tensions, le montant diverge selon les sources. Quoique, pas tant que cela.

Une indemnisation "par étapes"

Si un porte-parole ne contredit pas le montant de 400 millions d'euros, il indique que l'indemnisation sera soumise à "étapes" : d'abord "100 millions d'euros et des étapes ultérieures en fonction de plusieurs paramètres, dont le prix de l'énergie" après la fermeture.

En quoi consistent ces étapes ultérieures ? Une source proche du dossier précise à l'AFP l'existence d'une somme de "400 millions d'euros avec un premier versement de 100 millions d'euros en 2019, lorsque la centrale alsacienne sera à l'arrêt, et une deuxième de 300 millions qui sera débloqué l'année suivante". Quant à la part variable, elle sera déterminée en fonction donc du prix de l'électricité.

La CGT évoque une "blague"

France3 Alsace évoque la réaction de la CGT suite à cet accord. Le syndicat proclame qu'il fera "tout pour que le CCE utilise toutes ses prérogatives et se garde le droit de faire une nouvelle demande d'expertise". Il estime qu'"on n'a pas exploré toutes les conséquences de cette fermeture sur le réseau électrique français et les répercussions économiques et sociales sur le bassin d'emploi".

Quant à la somme, elle semble loin du compte pour le syndicat, qui table pour sa part sur un préjudice de 2 milliards d'euros. Pour toutes ces raisons, il appelle le 14 septembre prochain à "une journée de mobilisation, y compris par la grève et en pesant sur la production d'électricité".

Crédits photos : Wikimedia Commons

Partager cet article

Pour en savoir plus