Femmes à la télévision : toujours trop peu nombreuses selon le CSA

Par , publié le
Télévision
Photo d'illustration

En dépit d'une loi de 2014 appelant notamment à une représentation équitable des sexes à la télévision, le CSA vient de communiquer sur une année 2016 où cette égalité n'aura toujours pas été observée.

Mardi, comme à son habitude, le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) a publié son Baromètre annuel de la diversité. Soit une manière concrète de vérifier si l'égalité réelle entre les hommes et les femmes, telle qu'inscrite dans une loi datée de 2014, est bien une réalité ou au contraire une chimère.

Le constat de l'autorité est sans appel : l'an passé, les femmes sont apparues une fois encore sous-représentées au sein du paysage audiovisuel français (PAF) : "Seulement 36 % des personnes prenant la parole à l'écran sont des femmes alors qu'elles représentent 52 % de la population française." 

Baromètre du CSA : les femmes présentes à 36% à l'écran

Pire encore, certaines chiffres révèlent même un recul de la présence féminine à l'image. En ce qui concerne les magazines et documentaires, les femmes ont ainsi été 32% à prendre la parole en 2016, alors ce taux était plus élevé de 2% en 2014.

Le même écart a été relevé sur l'ensemble des fictions ("35 % en 2016 contre 37 % en 2014"), et en regardant la représentation des femmes dans "la fiction française récente de moins de 3 ans", on s'aperçoit que la diminution est encore plus forte par rapport à la proportion indiquée deux ans plus tôt ("37 % en 2016 contre 41 % en 2014").

Un possible rappel aux chaînes de "leurs obligations en la matière"

Des hausses ont toutefois été remarquées du côté des divertissements (41% contre 39%), de l'information (37% contre 36%) et du sport (17% contre 16%).

Le CSA précise au passage que "les résultats de 2016 sont comparés à ceux de 2014, le périmètre des programmes indexés en 2015 n’étant pas le même que celui de 2016 (seuls les fictions, les magazines et les journaux télévisés avaient été indexés). Et de conclure son rapport en signalant qu'"à partir de ces constats exhaustifs, le Conseil sera en mesure de rappeler aux chaînes, le cas échéant, leurs obligations en la matière." Rappelons que les chaînes visionnées dans la conception de ce baromètre ont été TF1, France 2, France 3, France 4, France 5, France Ô, M6, W9, BFM TV, C8, CSTAR, Gulli, iTélé, NRJ 12, NT1, TMC, Numéro 23 et Canal+.

Crédits photos : © Pixabay / Public Domain

Partager cet article