Fécondation in vitro : 5 millions de naissances depuis 1978

Par , publié le
Santé In vitro fecundation using sperm (cold color)

Depuis la naissance du premier bébé éprouvette en 1978, ce sont environ 5 millions d'enfants qui sont nés grâce à aux techniques de la fécondation in vitro (FIV).

Selon des estimations de la Société européenne de reproduction humaine et d’embryologie (ESHRE), 350 000 bébés sont conçus chaque année par fécondation in vitro, ce qui représente 0,3% des naissances totales. Les 5 millions correspondent au nombre de FIV enregistrés jusqu’en 2008, mais ils prennent également en compte les estimations pour les trois années et demi suivantes, les statistiques exactes n’étant pas encore connues.

Pour rappel, la fécondation in vitro est une fécondation extérieure au corps de la femme, elle est réalisée en laboratoire. Lors de ces premières expérimentations, le procédé a été vivement critiqué et a engendré de lourdes polémiques. Pourtant depuis de nombreuses années, la procréation médicale assistée s’inscrit comme une solution efficace contre l’infertilité.

La pratique est aujourd’hui répandue et offre de très bons résultats, le Dr David Adamson, président du Comité international pour la surveillance de la PMA, explique  » Les techniques se sont grandement améliorées au fil des années avec une hausse des taux de grossesses. Les bébés qui sont nés sont en aussi bonne santé que ceux de parents infertiles qui ont conçu spontanément « .

Par ailleurs, près de 1,5 million de FIV sont pratiquées chaque année dans le monde, on en dénombre un tiers en Europe. Ce chiffre comprend également la technique de l’ICSI, la micro-injection directe d’un spermatozoïde dans l’ovocyte.

Le taux de succès d’un cycle de traitement s’est quant à lui stabilisé à 32% de taux de grossesse par embryon transféré.

Enfin l’ESHRE rappelle que des efforts sont faits pour éviter les grossesses multiples, avec l’implantation d’un embryon unique. Aujourd’hui on recense moins de 1% de triplés nés à la suite d’une FIV, et moins de 20% de jumeaux.

Partager cet article