Le FC Barcelone accepte une grosse amende pour le transfert de Neymar

Par , publié le
Foot Neymar l'attaquant vedette du Brésil
Neymar l'attaquant vedette du Brésil

Pour éviter des poursuites judiciaires, le FC Barcelone a accepté de payer une amende de 5,5 millions d’euros dans le cadre du transfert de Neymar, entaché de manipulations financières.

Si sur le terrain, la beauté du jeu proposée par le FC Barcelone ne souffre aucune contestation, dans les coulisses du club, les choses sont parfois plus obscures. Ainsi, depuis l’arrivée du brésilien Neymar, le club doit se débattre dans des problèmes judiciaires suite à des malversations concernant le transfert de la star brésilienne. Le fonds d’investissement brésilien DIS, qui possédait 40 % des droits sportifs du joueur, estime avoir été lésé, car le montant réel du transfert lui aurait été caché.

Aujourd’hui, le club catalan a annoncé qu’il était prêt à payer une lourde amende pour s’affranchir d’un procès.

Amende de 5,5 millions d’euros pour le transfert de Neymar

C’est le président du club, Josep Bartomeu, qui a déclaré la volonté du club d’assumer ses fautes dans cette affaire. Alors que le dirigeant catalan (qui, rappelons-le, est élu par les supporters du club) et son prédécesseur Sandro Rosell risquaient des peines de prison, ils ont accepté de payer une amende à la justice espagnole pour bénéficier d’un non-lieu dans cette affaire.

« Nous avons dû accepter de verser une amende de 5,5 millions d’euros à la suite d’une erreur de planification fiscale lors du transfert du joueur Neymar », a expliqué le président du club. « Accepter ce pacte était mieux que de rester dans l’incertitude que nous traînons depuis longtemps en lien avec l’affaire Neymar », a-t-il également précisé.

Véritable erreur ou manipulation fiscale ?

Rappelons que lors de l’arrivé de Neymar, le Barça avait officiellement chiffré le transfert à quelque 57 millions d’euros. Après enquête de la justice espagnole, le montant réel de ce transfert serait d’au moins 83 millions d’euros.

Josep Bartomeu risquait 2 ans et 3 mois de prison alors que Sandro Rosell de son côté encourait sept ans.

Crédits photos : Jefferson Bernardes/shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus