Paraître plus âgé que la réalité : une modification génétique en cause

Par , publié le | modifié le
Sciences L'ADN
L'ADN

Une étude révèle que les personnes apparaissant plus âgées que ce qu'il en est vraiment portent en elles un gène modifié. Lequel régit, dans sa forme saine, la rousseur de la chevelure et la pâleur de la peau.

Des moyens existent pour paraître plus jeune que son âge véritable, de même que des cas de figure où des personnes semblent naturellement plus âgées. Dans ce second type de situation, qui peut rendre service autant qu'il peut pénaliser, la cause de cette apparence trompeuse serait génétique.

Une étude conduite par des chercheurs de l’université Erasmus basée à Rotterdam (Pays-Bas), et dont les résultats viennent d'être publiés au sein de la revue Current Biology, révèle en effet que les personnes faisant plus vieilles que leur âge portent en elles une variation dans le gène MC1R0.

Variation dans le gène MC1R0 : des personnes semblant plus âgées de deux ans

Un gène, nous rapporte Pourquoi Docteur ?, établissant une chevelure rousse et une peau pâle, et dont l'altération donne l'impression que les personnes porteuses sont plus âgées de deux ans. Pour parvenir à ces conclusions, les scientifiques se sont penchés de près sur le génome de plus de 2.600 hommes et femmes âgés d'au minimum 45 ans.

Et de s'être aperçus que les individus qui faisaient plus vieux que leur âge étaient porteurs de cette variation. Leur étude a également démontré que la modification de ce gène n'avait rien à voir avec l’âge, le sexe, la couleur de la peau et l’exposition au soleil de ces personnes.

D'autres facteurs pour expliquer les méprises

Autre observation, celle du rôle de ce gène MC1R0 dans les processus inflammatoires et la réparation de l’ADN. une possible explication au fait qu'un certain nombre de personnes semblent plus jeunes que leur temps véritable passé sur Terre.

Des résultats qu'il convient de coupler à d'autres obtenus par de précédentes enquêtes sur le sujet afin d'en avoir une meilleure vue d'ensemble. Il y a quelques années de cela, on apprenait ainsi qu'outre la génétique, des facteurs environnementaux tels la pratique du tabagisme pouvaient également induire en erreur sur l'âge réel d'une personne.

Crédits photos : vitstudio/shutterstock

Partager cet article