Facebook devrait imposer l'application Messenger dès cet été

Par , publié le
Web Photo d'illustration. L'application Messenger de Facebook.
Photo d'illustration. L'application Messenger de Facebook.

Dès l'été qui arrive, les utilisateurs Facebook ne seront plus en mesure d'échanger des messages privés depuis le site mobile. Il leur faudra installer l'application dédiée Messenger.

Messenger, de plus en plus autonome. Facebook devrait en effet imposer dès cet été l'installation de son application de messagerie, les membres du réseau ne pourront alors plus partager de messages via la version mobile de Facebook. Ces derniers en ont été avertis par un message : "Vos conversations se déplacent vers Messenger. Bientôt, vous pourrez seulement consulter vos messages à partir de Messenger".

Facebook mise sur Messenger

D'après le très sérieux site spécialisé TechCrunch, ce changement important devrait être opéré dès l'été 2016. Interrogée, la direction de Facebook a indiqué vouloir offrir une meilleure expérience à ses centaines de millions d'utilisateurs. Ce n'est pas la première fois que le réseau social impose ses choix, puisqu'il y a de cela deux ans, il avait décidé la suppression pure et simple de la fonction messagerie de l'application Facebook globale.

Cependant, les membres pouvaient encore échanger par l'intermédiaire du site mobile de Facebook, ou depuis messenger.com.

Messenger, plus de fonctionnalités, mais aussi plus de croissance

Mais au-delà de la promesse d'améliorer l'expérience pour les 900 millions d'utilisateurs de Messenger, quelle est la raison profonde d'une telle imposition ? L'application indépendante est un fort levier de croissance pour le géant des réseaux sociaux. Vous souhaitez achetez des petits stickers pour dynamiser et enjoliver vos conversations privées ? Bingo pour Facebook.

Et l'arrivée de chatbots, des programmes de conversations automatisés pouvant interagir avec l'utilisateur en lui proposant des services, va encore assoir la dimension marketing de Messenger. En France, cette nouveauté n'a pas encore séduit un grand nombre d'entreprises (Axa et Voyages SNCF l'utilisent pourtant déjà), mais gageons que la tendance ira à la hausse. De fait, Facebook devrait proposer moins de publicités ciblées sur le site, mais plus par le biais de Messenger.

Crédits photos : Jakraphong Photography / Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus