Réseaux sociaux : la Gendarmerie alerte sur la publication de photos d'enfants

Par , publié le | modifié le
Web Photo d'illustration. Une mère et ses enfants devant une tablette.
Photo d'illustration. Une mère et ses enfants devant une tablette.

Non, il n'est pas anodin de publier des photos de sa progéniture sur les réseaux sociaux. C'est ce qu'a tenu à rappeler la Gendarmerie nationale.

Il n'est pas rare, quand on est assidu sur les réseaux sociaux, d'être interpellé par un challenge ou une chaîne nous invitant à partager des photos de nos enfants. La fierté et l'ego nous poussent alors à publier ces photos, qui peuvent se retrouver à être visionnées par des milliers de personnes.

Mais au-delà du plaisir que l'on peut naturellement avoir à partager notre bonheur, la Gendarmerie nationale a rappelé dans un communiqué qu'il fallait parfois faire preuve de discrétion et de retenue.

Attention aux chaînes qui appellent à publier des photos de vos enfants

C'est le Motherhood challenge, une chaîne apparue sur Facebook et qui invitait les parents à publier 3 photos de leurs enfants, puis à demander de faire de même à 10 de leurs amis parents eux aussi, qui a provoqué la réaction de la Gendarmerie nationale. Sur son compte Twitter, elle rappelle que "poster des photos de ses enfants sur Facebook n'est pas sans danger !" et qu'il "est important de protéger la vie privée des mineurs et leur image sur les réseaux sociaux".

Pleine de bon sens, elle insiste sur le fait que "Parfois, les bons moments méritent d'être 'juste' partagés dans la vraie vie !".

Les éventuelles conséquences négatives

Comme Slate.fr l'a évoqué, des moqueries quelques années plus tard peuvent résulter d'une telle mise en ligne, ou dans les cas les plus graves, alimenter les réseaux pédophiles. La Cnil quant elle fait état de quelques précautions de base, telle la limitation du partage de ces photos à une sphère privée.

En novembre dernier, le vice-président de l’ingénierie de Facebook avait donné une conférence au sujet des mineurs. Il avait alors parlé d'un outil faisant parvenir aux parents une notification leur rappelant que leur compte est visible par tous et avait déclaré : "Si je devais publier une photo de mes enfants jouant au parc et qu’accidentellement je le partageais en public, ce système pourrait dire : "Hey, attends une minute, c’est une photo de tes enfants. Normalement tu ne les envoies qu’aux membres de ta famille, es-tu sûr de vouloir faire ça ?" Voilà une idée parmi d’autres à laquelle pense Facebook pour faire face au phénomène", rapporte Madame Figaro. Histoire de rappeler qu'un tel geste n'est décidément pas anodin.

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus