Facebook continue de cartonner, mais prévoit un ralentissement de sa croissance

Par , publié le
Économie Panneau Facebook à l'entrée du site.
Panneau Facebook à l'entrée du site.

Le bénéfice net du plus puissant des réseaux sociaux affiche encore un nombre record. Mais Facebook met en garde contre un ralentissement de sa croissance.

Au troisième trimestre, Facebook annonce un bénéfice net de 2,4 milliards de dollars, en hausse de 166%. Cette insolente croissance est due à la très bonne santé de la publicité sur mobile.

Cependant, la courbe pourrait ralentir en 2017, voire au dernier trimestre 2016, prévient-il. A cette annonce, son titre a chuté de 7% à la Bourse de Wall Street.

Un chiffre d'affaires qui bondit aussi de 56%

Côté bonnes nouvelles, ce n'est pas tout puisque son audience s'élargit encore 1,79 milliard d'utilisateurs contre 1,71 à la fin du mois de juin. 2 membres sur 3 se connectent encore une fois par jour, un taux stable. Enfin, le chiffre d'affaires s'établit à 7 milliards de dollars, un saut de 56%. Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes ?

Pas forcément, puisque le directeur financier de Facebook, David M. Wehner, un ralentissement du taux de croissance du chiffre d'affaires au 4ème trimestre.

Des publicités en saturation

Ses énormes revenus, le réseau social les tire de la publicité sur les appareils mobiles, à hauteur de 84% des recettes pub totales. Or, Facebook ne pet indéfiniment augmenter le nombre des annonces pub que ses utilisateurs peuvent voir, le risque attendu étant la lassitude de ses derniers. De fait, M. Wehner affirme que cette augmentation de pubs "jouera un rôle moins important pour soutenir la croissance des revenus à partir de mi-2017".

En revanche, les investisseurs craignaient que les dépenses du groupes stagnent. Il n'en est rien, puisque le directeur financier annonce que "2017 sera une année d'investissements agressifs". De nouveaux ingénieurs viendront grossir les rangs, et des projets à moyen et long terme coûteux sont prévus. Seulement, leur but est de diversifier les sources de revenus de Facebook.

Crédits photos : Facebook

Partager cet article

Pour en savoir plus