Eure : un policier gravement blessé par une caisse enregistreuse

Par , publié le
Faits Divers Illustration. Un véhicule de la police nationale.
Illustration. Un véhicule de la police nationale.

Dans la nuit de samedi à dimanche dans l'Eure, un cambrioleur en fuite a lancé une caisse enregistreuse au visage d'un policier. Gravement blessé, ce dernier ne semble cependant plus se trouver dans un état inquiétant.

Les faits se sont produits à Vernon (Eure) dans la nuit du samedi 13 au dimanche 14 août. Un policier a été gravement blessé après qu'un cambrioleur en fuite lui a lancé à la figure une caisse enregistreuse. L'officier a depuis été admis à l'hôpital et le malfaiteur maîtrisé.

Il est aux alentours de 4h00 quand les autorités de la commune sont alertées d'un vol vraisemblablement en train d'être commis au restaurant "Pasta Ti Amo". L'alarme de l'établissement s'est ainsi mise en route ce qui a conduit les voisins à prévenir la police.

Attaque à la caisse enregistreuse : le cambrioleur maîtrisé au Taser

Quatre représentants des forces de l'ordre vont alors se rendre sur les lieux, comme le rapporte le Démocrate Vernonnais. Sur place, ils trouvent l'apparent malfaiteur âgé de 26 ans, lequel va prendre la direction de la sortie muni d'une caisse enregistreuse, possiblement celle du restaurant.

Et de lancer l'objet lourd de six kilogrammes à la figure de l'un des policiers présents. L'officier, âgé quant à lui de 39 ans, tombe à terre et perd connaissance dans la rue. Le cambrioleur sera rattrapé par les collègues du policier et maîtrisé à l'aide d'un pistolet électrique (Taser).

30 jours d'ITT pour le policier

On apprend au passage que le jeune homme s'était introduit peu de temps avant dans ce bar à pâtes après avoir brisé la vitre inférieure de la porte d'entrée. Cette habitant de Vernon a depuis été placé en garde à vue et déféré lundi au parquet. Son jugement en comparution immédiate est attendu pour intervenir mercredi après-midi. Il est accusé de tentative de vol par effraction et de violences sur un fonctionnaire détenteur de la force publique.

Quant au policier blessé, en état de choc, il a subi des examens et des radiographies à l'hôpital et son état ne semble plus inspirer d'inquiétude particulière. Souffrant d'une fracture au crâne, il a reçu trente jours d'interruption temporaire de travail (ITT).

Crédits photos : Frederic Legrand - COMEO / Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus