Etude : un patron sur cinq serait un psychopathe

Par , publié le
Société Illustration. Un employé surpris par son patron.
Illustration. Un employé surpris par son patron.

Une étude universitaire américaine suggère que 20% des patrons présenteraient des traits psychopathiques. La moyenne, dans la population totale, se situe à 4%. Au maximum.

L'étude de l'Université de Bond (États-Unis) a été présentée le 14 septembre au congrès annuel de la Société australienne de psychologie. Elle suggère, en se basant sur 261 patrons du secteur de la gestion de la chaîne logistique, que 21% d'entre eux présentent des traits psychopathiques.

Un taux similaire à celui observé dans les prisons

Dans le détail, cette étude a été menée par le psychologue judiciaire Nathan Brookes et les chercheurs Katarina Fritzon (Université de Bond) et Simon Croom (Université de San Diego).

Les dirigeants en question ont passé un test psychométrique avant un entretien clinique. Nathan Brook, co-auteur de l'étude, a indiqué à la chaine australienne ABC que ce ratio de 21% est "similaire à celui qu'on trouve au sein de la population carcérale".

Le recrutement fait l'impasse sur le caractère du postulant

Parmi la population, la proportion de personnes psychopathes serait comprise entre 1% et 4%. Pour Nathan Brookes, les sociétés qui recrutent font la plupart du temps une erreur en regardant "les compétences d'abord et ensuite les traits de personnalité (...) Cela devrait être inverse".

La Tribune, qui relaie ce résultat, précise que le ratio diffère selon les secteurs observés. Ainsi, le quotidien économique rappelle qu'"Une étude canadienne réalisée en 2012 par le psychologue Robert Hare estimait ainsi que 10% des financiers serait atteint, voire plus encore à Wall Street".

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article