Vous êtes fichés…TES (Titres électroniques sécurisés) 60 millions de Français dans une base de données commune

Par , publié le
Société
Passeport / CNI

Avec le Titres électroniques sécurisés (TES), 60 millions de Français seront fichés dans une base de données commune des titres d’identité suite à un décret publié pendant le pont de la Toussaint. Ainsi naît un imposant fichier national.

Ce décret paru au Journal officiel dimanche 30 octobre donne naissance à un fichier de "traitement de données à caractère personnel commun aux passeports et aux cartes nationales d’identité".
Pour être plus précis, vos données biométriques personnelles vont être placées dans un fichier unique, nommé  "Titres électroniques sécurisés" (TES), il remplacera l'ancien TES qui était dédié aux passeports et Fichier national de gestion (cartes d’identité) pour ne faire qu'un.

Pour faire partie du TES il suffit de détenir ou d’avoir détenu une carte d’identité ou un passeport

Cette base de données rassemblera vos empreintes digitales, la couleur de vos yeux, la photo numérisée de votre visage ainsi que vos adresses physiques et numériques (adresse de messagerie électronique). Des services comme la gendarmerie, la police, les douanes ou encore les services de renseignement auront accès au fichier.

Alors qu'il fait polémique, selon le gouvernement le TES est né afin d'aider à la simplification administrative. Le ministère de l'Intérieur explique :
"L'administration continue de se moderniser en accélérant et en simplifiant les démarches des usagers. Il s'agit également de fiabiliser les demandes de pièces d'identité en les sécurisant et en prévenant d'éventuelles fraudes", explique-t-on.

Peur du hackage informatique

Qu'en est-il de la possibilité d'un "hackage du fichier" par des pirates informatiques.
Les craintes principales avec ce type de fichier est le "hackage du fichier" par des pirates informatiques. Pourtant, Bernard Cazeneuve le ministre de l'Intérieur s'est voulu rassurant en assurant que la Cnil (Commission nationale de l' informatique et des libertés) avait validé le projet (la CNIL appelle cependant à la plus grande prudence sur l'utilisation de ce fichier).
Notez qu'en l'état, le nouveau fichier TES n'autorise pas l'identification mais seulement l'authentification des personnes.

Crédits photos : capture vidéo 13H de France 2

Partager cet article

Pour en savoir plus