Etats-Unis : un dirigeable espion largue les amarres et prend le large

Par , publié le
International
Le dirigeable espion errant dans les airs

Une situation qui a mis l'armée américaine dans l'embarras. Hier, un dirigeable espion a largué les amarres et a dérivé pendant plusieurs heures, faisant la joie des internautes et obligeant l'armée à faire décoller des F-16.

Le dirigeable espion est en fait un aérostat de surveillance militaire de type expérimental et destiné à la détection aussi bien d'avions ou de drones ennemis, que de navires ou de chars ainsi que des missiles de croisière. Il est amarré au sol et permet, de par sa hauteur, d'observer au-delà de l'horizon. Ce ballon est un système très onéreux et encore au stade expérimental.

L'odyssée du dirigeable espion dans le ciel américain

C'est vers 17h, heure française, que l'aérostat a rompu ses amarres alors qu'il se trouvait dans le Maryland. Prenant rapidement de l'altitude et montant jusqu'à 4500 mètres, le dirigeable a mis le cap vers le nord jusqu'à atteindre l'État de Pennsylvanie. Avec ses 74 mètres de long, l'aérostat a suscité un véritable engouement et a été suivi par les télévisions et amplement commenté dans les réseaux sociaux.

Le dirigeable trainait au sol une partie de ses lourds câbles d'amarrage causant des dégâts au sol et coupant des lignes électriques. L'empreinte laissée par les câbles était par endroits visible. L'armée avait demandé aux personnes apercevant l'objet dans le ciel de contacter le numéro d'urgence 911.

Les traces laissées au sol par les câbles du dirigeable. Capture d'écran du compte Twitter de Andy Mehalshick

Les traces laissées au sol par les câbles du dirigeable. Capture d'écran du compte Twitter de Andy Mehalshick

Le dirigeable espion a finalement atterrit après quelques heures

Suivi par deux chasseurs F-16 de l'US Air Force, le dirigeable s'est finalement dégonflé et a rejoint le sol après plusieurs heures de dérive. Selon Scott Miller, capitaine de vaisseau : "nous n'avons jamais sérieusement envisagé de l'abattre".

Le dirigeable après avoir rejoins le sol. Capture d'écran du compte Twitter de la photographe Nikki Krize

Le dirigeable après avoir rejoins le sol. Capture d'écran du compte Twitter de la photographe Nikki Krize

Les images du ballon à la dérive ont fait le tour des télévisions locales mais aussi la joie des internautes qui n'ont pas manqué de moquer l'embarras de l'US Air Force. La blague la plus populaire a sans nul doute été celle qui fut retweeté un grand nombre de fois : "avez-vous entendu parler d'une grosse baudruche vide valant des milliards de dollars parcourant les Etats-Unis ? Mais assez parlé de Donald Trump".

Partager cet article

Pour en savoir plus