Etats-Unis : un soldat avoue avoir voulu commettre un attentat contre une base militaire

Par , publié le
International Photo d'illustration. Défilé de militaires américains.
Photo d'illustration. Défilé de militaires américains.

Lundi, un soldat américain est passé aux aveux : il projetait, avec son cousin, de mener une attaque contre une base militaire de la banlieue de Chicago. Et de tuer une centaine de personnes.

Il s'appelle Hasan Edmonds, il est âgé de 23 ans. Ce jeune membre de la Garde nationale des Etats-Unis a plaidé coupable lundi du chef de "conspiration". Aidé de son cousin, son objectif était de perpétrer un attentat dans une base militaire située dans la banlieue de Chicago. Et d'y tuer plus de cent personnes.

Le soldat encourt jusqu'à 30 ans de prison

Tout a commencé en janvier dernier lorsque Hasan Edmonds communique via Internet avec un agent du FBI qui se disait alors membre de l'organisation Etat islamique en Libye. Le soldat a confessé avoir donné au membre de la police fédérale des conseils relatifs à "comment combattre et vaincre l'armée américaine". Le bureau du procureur du district nord de l'Etat de l'Illinois précise qu'il s'tait dit prêt à commettre un attentat sur le sol des Etats-Unis avec son cousin, Jonas Edmonds.

Pour "conspiration en vue d'apporter un soutien à une organisation terroriste étrangère" et "tentative de soutien matériel à une organisation terroriste étrangère", le premier risque 30 ans d'emprisonnement. Quant au second, la peine pourrait aller jusqu'à 23 ans, ne répondant que du premier chef d'accusation. Mais l'accusation de "mensonge à un officier des forces de l'ordre" pèse sur lui.

De 100 à 150 victimes potentielles

John Carlin,procureur général adjoint en charge de la Sécurité nationale, a déclaré que "Grâce aux efforts de plusieurs procureurs, agents et analystes, nous avons été en mesure d'empêcher que ces comploteurs n'atteignent leurs objectifs, et avec ces plaidés coupables, ils seront tenus pour responsables".

Juste avant le printemps, les deux cousins avaient contacté et rencontré un agent sous couverture du FBI. Ce dernier avait suggéré aux deux hommes de rejoindre l'EI en Irak. Jonas espérait alors de l'agent qu'il l'aide à atteindre un "nombre de victimes" d'une amplitude allant de 100 à 150. Hasan Edmonds avait emmené son cousin et l'agent sur la base en question pour déterminer ensemble le bon moment pour le futur attentat. Il a été appréhendé 24 heures plus tard alors qu'il s'apprêtait à décoller de Chicago à destination de l'Egypte.

Crédits photos : Stuart Monk / Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus