Piratage : tous les employés fédéraux des Etats-Unis hackés ?

Par , publié le | modifié le
Tech Pirate informatique. Photo d'illustration.
Pirate informatique. Photo d'illustration.

Le gouvernement des Etats-Unis a révélé que 4 millions de comptes d'employés fédéraux avaient été piratés. Les autorités estiment que ces attaquent ont la Chine pour origine.

Mise à jour 12 juin 2015

Jeudi, un syndicat affirme que l'ensemble des employés fédéraux américains est touché par cette cyberattaque. Dans une lettre, il affirme que "Les pirates sont désormais en possession des toutes les données personnelles de chaque employé fédéral, chaque retraité fédéral, et jusqu'à un million d'anciens employés fédéraux".
Sujet récurrent ces derniers temps dans l’administration Obama, les cyber-attaques sont de nouveau sur le devant de la scène avec une annonce assez surprenante. Les comptes de près de 4 millions d’employés fédéraux auraient été piratés.

Selon le gouvernement américain, l’attaque aurait été détectée en avril dernier par l’Office of Personnel Management, qui s’occupe de la gestion des effectifs du gouvernement américain.Selon les hauts responsables, d’importantes données personnelles comme les numéros de sécurité sociale, les adresses, les évaluations annuelles des employés ont été découvertes. Le gouvernement est en revanche resté vague sur des éventuelles informations classées secret défense.

Des hackers qui pourraient venir de Chine

Selon les hauts responsables, les piratages pourraient venir de Chine. Une demi-surprise, sachant qu’il y a moins d’un an, une base de données avait également été piratée. Là encore, les hackers chinois avaient été accusés. Ces derniers mois, plusieurs attaques informatiques avaient été détectées dans des entreprises américaines, comme Home Depot, JP Morgan Chase, Target, US Postal service, ou encore Sony, dont le piratage des adresses e-mail avait donné lieu à quelques scandales. La Corée du Nord était à l’époque présentée comme le principal suspect.

Vendredi, la diplomatie chinoise contre-attaquait, par l'entremise de Hong Lei, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères : "Les cyber-attaques sont généralement anonymes, sont conduites par-delà les frontières et il est très difficile d'en retrouver l'origine. Ne pas mener une enquête approfondie et utiliser des mots comme 'éventuel' (pour désigner la possible responsabilité de la Chine), c'est irresponsable et dépourvu de tout fondement scientifique", commentait-il.

Pirate informatique. Photo d'illustration.

Pirate informatique. Photo d'illustration.

Un nouveau budget contre les cyber-attaques

L’annonce de cette nouvelle attaque informatique intervient quelques jours après que Barack Obama a annoncé le budget alloué à une nouvelle agence contre les cyber-menaces. Selon le Washington Post, le CIITC, (pour Centre d'intégration du renseignement sur les cyber-menaces) sera doté d’un budget d’environ 35 millions de dollars et comptera dans ses rangs une cinquantaine d’employés.

Pour l’année prochaine, Obama prévoit 14 milliards de dollars pour la lutte contre les cyber-menaces et la protection informatique des grands réseaux de communication et d'infrastructure américains.

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus