États-Unis : un homme noir abattu par une policière à Tulsa

Par , publié le
International Terence Crutcher à côté de sa voiture juste avant d'être abattu
Terence Crutcher à côté de sa voiture juste avant d'être abattu

Nouvelle polémique aux États-Unis après qu’un homme noir ait été abattu par une policière dans l’Oklahoma.

La police américaine va une nouvelle fois devoir répondre de ses actes. Une vidéo diffusée lundi par la police de la ville de Tulsa (Oklahoma) risque de relancer la polémique sur les violences commises sur les personnes de couleurs.

La scène montre un homme noir américain de 40 ans abattu par une policière blanche alors que ce dernier semblait désarmé.

Une vidéo « dérangeante » selon la police américaine

La vidéo a notamment été relayée par le site USA Today. On y voit Terence Crutcher, vêtu d’un T-shirt blanc, se tenant debout les mains en l’air à proximité de son 4x4 gris. L’homme est cerné par des véhicules de police et très vite, quatre agents s’approchent de lui.

Soudain, l’homme s’effondre au sol, visiblement touché par une ou plusieurs balles et commence à perdre beaucoup de sang. (Attention, les images peuvent choquer).

Selon USA Today, dans la bande-son de la vidéo, on entendrait un policier indiquer "Il a l'air d'un sale type. Il y a sûrement un truc."

Une policière mise en cause

D'abord touché par un tir de taser, Terence Crutcher a été abattu par une policière du nom de Betty Shelby. Après la fouille du corps, il s'avère que le suspect n'était pas armé. Selon le chef de la police de Tusla, interrogé lors d'un point presse, "Je peux vous dire qu'il n'y avait pas d'arme ni sur le suspect, ni dans sa voiture" avant de promettre "Nous allons rendre justice. Point barre".

Une enquête a été ouverte. Betty Shelby a été entendue par la police américaine des polices lundi matin. D'après la policière, elle pensait que Terence Crutcher avait une arme et qu'il avait un comportement incohérent, car il refusait de répondre aux ordres. Avant d'être abattu, il aurait essayer de mettre ses mains dans ses poches et d'atteindre la fenêtre de sa voiture.

La famille de Terence Crutcher demande que justice soit faite et appelle au calme dans un contexte tendu. Plusieurs hommes noirs ont en effet été tués par des policiers blancs aux États-Unis ces derniers mois, créant de vives tensions communautaires dans le pays.

Crédits photos : Capture vidéo USA Today

Partager cet article

Pour en savoir plus