États-Unis : des messages anti-Donald Trump dans le ciel de Californie

Par , publié le | modifié le
International Message anti-Trump en Californie
Message anti-Trump en Californie

Vendredi, alors que se tenait la traditionnelle parade du Nouvel An, des messages hostiles au candidat à la primaire républicaine Donald Trump ont été aperçus dans le ciel californien.

Chaque passage à la nouvelle année s'accompagne généralement de résolutions, que l'on estime bonnes, et de vœux, que l'on souhaite plus ou moins sincèrement. Et vendredi, premier jour de l'année 2016, des souhaits sont venus perturber la traditionnelle parade du Nouvel An qui se tenait à Pasadena (Californie, États-Unis).

En levant les yeux au ciel, les quelque centaines de personnes présentes ont ainsi pu y lire plusieurs messages de fumée. L'un d'entre eux disait "L'Amérique est grande, Trump est dégoûtant." Un slogan ciblant très vraisemblablement le candidat à la primaire républicaine de 2016 Donald Trump. Un autre message appelait à ce que le vainqueur de cette élection soit "n'importe qui, sauf Trump", et un autre de présenter le milliardaire tel un "dictateur fasciste".

Californie : "L'Amérique est grande, Trump est dégoûtant" affiché dans le ciel

Précisons que ces messages ont été tracés par cinq avions durant environ une demi-heure. Et si les organisateurs de la parade n'ont pas été en mesure d'identifier les auteurs de cette opération, la chaîne américaine CBC News parle d'un financement par Stan Pate, homme d'affaires de l'Alabama. À l'instar de Donald Trump, il est promoteur immobilier, mais son soutien pour la primaire républicaine vise plutôt le dénommé Marc Rubio.

L'initiateur de l'opération promet d'autres interventions

Dans des propos rapportés par nos confrères du Figaro, Stan Pate a indiqué que, selon lui, Donald Trump "attise la haine, pas seulement à l'encontre des autres candidats, mais sur les femmes, les Latinos ou les musulmans et bien d'autres. C'est le moment de répondre et de dire que ce n'est pas ce que nous attendons pour un candidat à la présidentielle." Et d'ajouter que "ce n'est que le début", l'homme d'affaires rappelant au passage avoir financé d'autres opérations du même type dans le cadre de tournois de football s'étant récemment déroulées dans des universités.

Crédits photos : capture d'écran RTL info

Partager cet article

Pour en savoir plus