Etats-Unis : le Sénat américain abolit enfin la torture

Par , publié le | modifié le
International Sénat américain à Washington. Photo d'illustration.
Sénat américain à Washington. Photo d'illustration.

Le Sénat américain a adopté à une majorité écrasante à l'abolition de l'utilisation de la torture lors des interrogatoires. Mais le texte ne sera validé qu'après son passage par la chambre des représentants et par Barack Obama qui menace d'utiliser son véto.

Mardi, le Sénat américain a voté un amendement à la loi de défense nationale pour l'abolition de la torture lors des interrogatoires. L'objectif de cet amendement est d'éviter tous types d'abus qui ont été constatés à l'encontre des suspects de terrorisme depuis les attentats du 11 septembre 2001.

L'amendement prendra effet lorsque la loi de défense nationale 2016 (National Defense Authorization Act) aura été votée dans son intégralité par le Sénat et la Chambre des représentants, et avant qu'il n'arrive jusqu'à Barack Obama. La Maison Blanche a confirmé que l'actuel Président des Etats-Unis menaçait d'user de son véto.

Barack Obama

Barack Obama menace d'utiliser son véto

Abolition de la torture durant les interrogatoires

"Cet amendement prévoit de meilleures garanties pour que plus jamais les Etats-Unis ne prennent le chemin obscur où nos valeurs sont sacrifiées pour des besoins sécuritaires à court terme", a expliqué John McCain, opposant à la torture. John McCain, républicain a été victime de torture durant la guerre au Vietnam lorsqu'il était prisonnier.

L'intégralité des démocrates ainsi que quelques républicains (78-21) ont voté pour l'abolition de la torture lors des interrogatoires des suspects de terrorisme.

Noyades et humiliations, tous les coups étaient permis

La sénatrice démocrate, Dianne Feinstein a mené une enquête durant plusieurs années sur l'agence américaine de renseignement. Elle a pu constater les noyades et les humiliations sont des recours lors de interrogatoires.

"Le vote d'aujourd'hui consigne une situation de non-retour après l'ère des techniques d'interrogatoires prétendument améliorées et indique que le décret d'Obama (contre la torture) doit être promulgué sous forme de loi", indique l'élue démocrate au Sénat. L'amendement "limitera les interrogatoires aux règles consignées dans les manuels de l'armée", conclut-elle.

Crédits photos : Andrea Izzotti/shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus