États-Unis : un homme noir accidentellement abattu par la police

Par , publié le
International Police américaine (photo d'illustration)
Police américaine (photo d'illustration)

La police de Los Angeles a reconnu avoir tué par erreur un homme noir après un vol de voiture. Les autorités ont ainsi considéré à tort que l'individu était impliqué dans le méfait.

Il s'agissait bien d'une erreur. Fin juillet aux États-Unis, la police de Los Angeles a abattu un homme noir en l'ayant ainsi lié avec un autre individu suspecté d'avoir volé une voiture. Et le shérif du comté de Los Angeles d'avoir reconnu mardi que les forces de l'ordre avaient tragiquement fauté.

Le 28 juillet dernier à Compton, ville située dans le comté de Los Angeles, des policiers traquent un homme suspecté d'avoir dérobé un véhicule et qui leur aurait tiré dessus. Un communiqué des autorités indique ainsi que "le conducteur du véhicule a tiré sur les agents qui le poursuivaient, avant d'avoir un accident". Le suspect a ensuite pris la fuite en abandonnant la voiture.

La police de Los Angeles avoue avoir tué un homme noir par erreur

Un voisin prévient alors la police de la présence de Donnell T., 27 ans, dont la description correspondait à celle de l'homme recherché selon le bureau du shérif. Les forces de l'ordre viennent alors à la rencontre du jeune homme, qui était à ce moment-là étendu sur une pelouse et "dans une position qui cachait l'une de ses mains".

D'après la police, Donnell T. "n'a pas obéi à plusieurs ordres" et "a foncé sur les agents". C'est là qu'un officier ouvre le feu sur lui, pensant que le jeune homme était lié d'une quelconque manière au vol de voiture. Et d'avoir causé sa mort.

Le frère de la victime demande des excuses publiques

Mardi, comme le rapporte L'Express, le capitaine de police du bureau des homicides Steven Katz a fait savoir, à l'occasion d'une conférence de presse, que l'homme abattu n'était finalement pas impliqué dans le méfait et qu'il n'avait aucune arme sur lui : "Nous avons conclu qu'il n'y a pas de preuve que Donnell Thompson ait participé au détournement du véhicule ou à l'agression contre les officiers".

Et alors que l'agent ayant tiré sur Donnell T. a depuis été démis de ses fonctions et détaché à une activité administrative, le frère aîné de la victime appelle à des excuses publiques de la part des autorités. La sœur du défunt a quant à elle indiqué que son frère souffrait d'un retard mental, une situation que les policiers n'ont, à son sens, pas pris en compte.

Crédits photos : Dmitriy Bryndin/shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus