Etats-Unis : un homme noir abattu par la police en Louisiane

Par , publié le
Faits Divers
Des manifestants du mouvement Black Lives Matters

Une fois encore, aux Etats-Unis, un homme noir a été tué par la police dans des circonstances obscures.

Une nouvelle fois, l’affaire risque de jeter le trouble sur la police américaine. La triste loi des série s’est en effet poursuivi cette fois à Bâton Rouge en Louisiane où un homme noir a été abattu par des policiers dans la nuit de lundi à mardi.

Une nouvelle vague de protestation s’est organisée autour du mouvement « Black Lives matter ».

Tué lors de son interpellation

C’est le New York Times qui relate les faits. Dans la nuit de lundi à mardi, la police reçoit un appel anonyme d’un individu qui aurait été menacé à l’aide d’une arme par un vendeur de CD ambulant.

Les policiers se rendent alors à la supérette où Alton Sterling, le vendeur à la sauvette, effectue son petit commerce. Les choses s’enveniment rapidement et selon le communiqué de la police, « suite à une altercation avec le suspect, un des fonctionnaires a tiré sur Alton Sterling ». Le vendeur à la sauvette est touché au dos et à la poitrine et succombera à ses blessures.

Des images amateurs pour témoigner

Si les caméras que portent les policiers n’ont pas pu enregistrer la scène, car elles seraient tombées durant l’interpellation de l’homme, plusieurs témoignages et une vidéo amateur décrivent précisément la scène.

On voit sur le document les deux policiers sommer le vendeur à la sauvette de se coucher au sol. L’un des deux policiers se jette alors sur lui pour le plaquer au sol. Alors qu’il fouille Alton Sterling, l’un des agents crie « Il a un flingue, il a un flingue » son coéquipier sort alors son arme de service qu’il pointe sur la poitrine de l’homme au sol. Plusieurs coups de feu sont alors tirés. Une enquête est actuellement en cours pour déterminer les circonstances exactes de ce nouveau drame et notamment s’il s’agit d’une bavure policière. Les deux agents ont été placés en congé administratif comme le veut la procédure et n’ont pas encore été interrogés par les enquêteurs.

Les hommages à Alton Sterling, père de cinq enfants et connu de la justice américaine, se succèdent dans les rues de Bâton Rouge. Le sujet apparaît parmi les plus populaires sur le réseau social Twitter et nombreux internautes reprennent le mot-clé #blacklivematters.

Crédits photos : Arms & Hearts / Wikimedia.org

Partager cet article

Pour en savoir plus