Etats-Unis : Google suspecté d'abus de position dominante

Par , publié le
Web Illustration. Une personne utilisant un mobile tournant sous Android.
Illustration. Une personne utilisant un mobile tournant sous Android.

La FTC, chargée de faire respecter le droit des consommateurs aux Etats-Unis, soupçonne Google d'empêcher à ses concurrents l'accès à son OS mobile, Android. Une enquête est ouverte.

Une nouvelle enquête ouverte contre le géant du web. Cette fois, c'est la Federal Trade Commission (FTC) qui met son nez dans les affaires de Google. Cette agence indépendante a pour tâche outre-Atlantique de veiller au respect du droit de la consommation et de la concurrence.

Avec le département de la justice, elle soupçonne Google d'abus de position dominante, en ce sens qu'elle mettrait en avant via Android les services qu'elle développe, sans laisser de place à des services tiers issus de la concurrence.

Google et la concurrence : l'enquête est ouverte

L'information relative à l'ouverture d'une enquête par les deux instances américaines émane du sérieux site économique et financier Bloomberg. D'après leurs informations, le système d'exploitation mobile Android ferait la part trop belle aux services développés par Google, par rapport à ceux mis à disposition par la concurrence. Vous possédez un smartphone tournant sous Android, et vous voulez une appli de cartographie ? Google Maps. Un service de messagerie ? Gmail est proposé. Idem avec Youtube, par exemple.

Cette pratique est appelée "bundling", qui est le fait de pré-installer d'autorité des services dans le téléphone, qui seront obligatoirement vus par son utilisateur. D'après le site d'informations, c'est interdit si cette "société domine le marché avec un produit dont les consommateurs ont besoin et qu’elle les force à dépenser de l’argent pour accéder à un produit ou un service supplémentaire", rapporte Frandroid.

Les autres dossiers

Google n'a décidément pas le temps de se reposer sur ses lauriers (dorés). Les pratiques anti-concurrentielles font aussi l'objet d'une enquête de la Commission européenne. Mais en l'espèce, il s'agit de pratiques liées aux résultats de son moteur de recherche. Un peu plus à l'Est, en Russie, Google a été condamnée pour abus de position concurrente. Yandex, le moteur et portail russe, avait porté plainte et réussi à imposer une amende à Google, pour les mêmes raisons qu'évoquées ci-dessus avec l'enquête de la FTC.

Crédits photos : Bloomua / Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus