États-Unis : une femme succombe à une super-bactérie

Par , publié le
Santé
Photo d'illustration. Un laboratoire.

En septembre dernier, une septuagénaire américaine a succombé à une septicémie, après avoir été infectée par une bactérie ayant résisté à pas moins de 26 antibiotiques.

En mai dernier avait été découverte aux États-Unis, et plus précisément chez une femme de 49 ans atteinte d'une infection urinaire, une super-bactérie. C'est-à-dire une bactérie se voulant imperméable à tous les antibiotiques existants, y compris la colistine. Cette patiente avait toutefois survécu à cette super-bactérie.

Quelques mois plus tard, les représentants de plusieurs pays s'étaient réunis, en marge de l'Assemblée générale de l'ONU, afin de prendre des engagement face à un phénomène de super-bactéries que l'on nous disait alors en pleine aggravation. Et l'on apprend aujourd'hui qu'en septembre 2016, soit durant le mois où s'est tenue cette réunion, une septuagénaire a succombé à une septicémie causée par une super-bactérie.

Une femme meurt d'une super-bactérie contractée en Inde

LCI rapporte que cette femme, originaire du Nevada, avait été hospitalisée le 18 août pour un syndrome respiratoire grave causé par la bactérie Klebsiella pneumoniae. Cette dernière l'aurait infectée en Inde, où la septuagénaire avait longtemps séjourné. Elle aura d'ailleurs été médicalement traitée à plusieurs reprises dans ce pays, notamment pour une fracture à la jambe. Pour les autorités sanitaires, l'infection a eu lieu en Inde.

La bactérie en question, peu commune, est membre de la famille des carbapenem-resistant Enterobacteriaceae (CRE), et se veut donc une super-bactérie ne faiblissant devant aucun antibiotique. Les 26 médicaments utilisés pour tenter de sauver la vie de la patiente se sont ainsi révélés vains, et l'Américaine de s'être éteinte des suites d'une septicémie.

Tous les antibiotiques dispos aux USA testés

Le docteur Alkexander Kallen, médecin aux CDC (Centres américains de contrôle et de prévention des maladies), a déclaré que la super-bactérie a été confrontée à "tout ce qui est disponible aux États-Unis". Cette tragique issue n'a pas manqué de provoquer un certain pessimisme chez le docteur James Johnson, professeur de médecine des maladies infectieuses à l'Université du Minnesota. Ce spécialiste au Minnesota VA Medical Center estime ainsi que dans le futur, les antibiotiques pourraient s'avérer d'une inefficacité plus alarmante encore : "Je pense que c'est le présage d'un sombre avenir".

Crédits photos : motorolka/shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus