États-Unis : le don du sang ouvert aux homosexuels

Par , publié le
Société
Don du Sang

Après la France, ce sont les États-Unis qui viennent d'autoriser les homosexuels à faire de don de leur sang. Il leur faudra cependant avoir observé au préalable un an d'abstinence sexuelle.

Lundi, les États-Unis ont autorisé les homosexuels résidant sur le sol américain à donner leur sang. Cette autorisation s'accompagne au passage d'une condition à remplir pour ces futurs donneurs : l'obligation d'avoir observé un an d'abstinence sexuelle avant tout don.

Par cette légalisation que nous rapporte MYTF1News, les États-Unis emboîtent le pas de l'Australie, du Japon et également de la France. Début novembre, une décision similaire et sa même contrainte avaient ainsi été prononcées au sein de l'Hexagone. Et la ministre de la Santé Marisol Touraine d'avoir alors déclaré : "Donner son sang est un acte de générosité, de citoyenneté, qui ne peut être conditionné à une orientation sexuelle. Dans le respect de la sécurité absolue des patients, c’est aujourd’hui un tabou, une discrimination qui sont levés."

Don du sang : oui aux homosexuels américains sous condition

Les États-Unis viennent pour leur part de lever une interdiction datant de 1983, période où le sida commençait à faire rage et où les experts encore assez peu éclairés sur le sujet redoutaient que cette maladie ne se propage à travers les réserves de sang. Sur la question de l'année d'abstinence à respecter pour les donneurs, Peter Marks, directeur adjoint du centre de recherche de la FDA (Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux), explique que "les données scientifiques les plus précises dont nous disposons justifient cette période d'attente de 12 mois aux États-Unis."

Interdiction maintenue aux États-Unis pour les hémophiles, drogués et prostituées

Par voie de communiqué, la FDA indique "avoir pris en considération plusieurs données récentes, des études sur l'épidémiologie et les rapports d'autres pays ayant changé leur politique sur le don du sang des homosexuels." Elle fait également savoir que le don de sang demeure interdit pour les travailleurs du sexe, les drogués ainsi que les hémophiles. Et si, pour la France, les homosexuels seront autorisés à donner leur sang à compter du printemps prochain, on ignore quand cette mesure sera appliquée aux États-Unis.

Crédits photos : TAEWAFEEL/Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus