États-Unis : nouvelle vidéo dérangeante où des policiers abattent un homme désarmé

Par , publié le | modifié le
International Policiers américains de Gardena allant abattre un homme désarmé
Policiers américains de Gardena allant abattre un homme désarmé

Une vidéo datant de 2013 et récemment rendue publique par décision de justice montre des policiers américains abattant un homme suspecté de vol qui se trouvait être le frère de la victime d'un vol de vélo. Des policiers seront totalement blanchis par la suite.

Cette vidéo postée par le Los Angeles Times débute par un message indiquant que son contenu est matière à choquer. On y voit en effet des policiers abattre un suspect. Les faits remontent au 2 juin 2013. Des policiers de Gardena (Los Angeles, États-Unis) reçoivent un appel de la centrale leur signifiant qu'un vol a été commis près d'une pharmacie.

Il s'avèrera que l'objet du vol était un vélo, alors que la radio parlait d'un braquage, suggérant une attaque à main armée. La voiture de police finit par arrêter des hommes à vélo, dont un dénommé Ricardo. La caméra de la voiture permet de voir que sur les trois individus invités à lever leurs bras, Ricardo est le seul à les lever et à les baisser alternativement.

Los Angeles : le frère d'une victime touché mortellement par des policiers

Ce même Ricardo va ensuite s'avancer afin de montrer qu'il ne porte pas d'arme. Au moment de retirer sa casquette, son bras droit effectue un geste difficile à décrire, et c'est à ce moment que les policiers ouvrent le feu et l'abattent. Ricardo sera touché à huit reprises.

Une vidéo à caractère informatif pour les citoyens

On apprend que les suspects étaient en fait à la poursuite du véritable voleur, et que Ricardo était le frère de la personne s'étant fait voler son vélo. Les policiers seront blanchis par la justice de Los Angeles, n'ayant été reconnus coupables d'aucun crime. La ville de Gardena a en revanche dû verser 4,7 millions de dollars à la famille de la victime ainsi qu'à son ami blessé. Slate.fr rapporte que la vidéo a été rendue publique sur décision du juge Stephen V. Wilson, ce dernier estimant qu'elle revêtait un caractère informatif pour les citoyens, étant donné que l'argent de l'indemnisation avait été puisé dans les réserves publiques. Mais si la justice aura considéré que les policiers avaient légitimement agi, la diffusion de la vidéo conduit maintenant des experts à remettre en question l'attitude des agents.

Crédits photos : capture d'écran YouTube

Partager cet article

Pour en savoir plus