États-Unis : démission de John Boehner, président de la Chambre des représentants

Par , publié le
International John Boehner
John Boehner

Vendredi, le président de la Chambre américaine des représentants John Boehner a annoncé sa démission, laquelle sera effective fin octobre. Par cette décision, il entend ainsi ne pas "entretenir le désordre" au sein du parti républicain.

Jeudi, alors que le président de la Chambre américaine des représentants John Boehner accueillait le pape François aux États-Unis, il aurait été alors curieux de s'attendre à ce que le premier donne sa démission le lendemain. C'est pourtant ce qu'il s'est passé vendredi, à l'apparente surprise générale.

La raison de ce départ réside vraisemblablement dans un ras-le-bol de John Boehner de voir son propre camp, le parti républicain, se déchirer et se diviser, et de n'avoir aucune solution viable à proposer pour calmer les esprits. Par sa démission, John Boehmer entend ainsi ne pas "entretenir le désordre" au sein du parti républicain.

John Boehner quitte la Chambre des représentants pour ne pas "entretenir le désordre"

Durant sa conférence de presse, il a laissé entendre que sa démission permettra au parti républicain de prendre un nouveau départ et de possiblement se renforcer : "Il ne s'agit pas de moi mais de l'institution qui menaçait d'être affaiblie par ces batailles." Nos confrères du Figaro rapportent que John Boehmer prévoyait plutôt d'annoncer son départ le 17 novembre prochain, le jour de son entrée dans sa soixante-sixième année, pour une démission qui aurait été effective à la fin de l'année.

La visite décisive du pape François

Mais c'est la visite du pape François aux États-Unis qui l'aura amené à rendre son choix plus tôt que prévu. Pour celui qui était encore à la tête de la Chambre américaine des représentants, "c'était le moment". Il a ensuite prévenu sa femme de son intention et décidé de laisser la nuit lui porter conseil. Puis : "Ce matin [ndlr : vendredi], je suis allé au Starbucks comme chaque jour pour chercher un café et je me suis dit. Oui, c'est pour aujourd'hui." Le président américain Barack Obama a réagi à cette annonce en désignant un homme "bon" et "respectable" en la personne de John Boehner. Le successeur de ce dernier pourrait être Kevin McCarthy, leader de la majorité de la Chambre.

Crédits photos : capture d'écran YouTube

Partager cet article

Pour en savoir plus