État d'urgence : Plus d'alcool à emporter après 20 heures dans le Nord

Par , publié le
France L'alcool tue 3,3 millions dans le monde chaque année
L'alcool tue 3,3 millions dans le monde chaque année

Le préfet du Nord-Pas-de-Calais a déposé un arrêté préfectoral qui interdit la vente d’alcool à emporter après 20 heures dans le département du Nord.

Les attentats du 13 novembre ont des conséquences parfois surprenantes sur la vie des Français. C’est notamment le cas dans le nord de la France ou le préfet du Nord-Pas-de-Calais a pris, par arrêté préfectoral, la décision d’interdire la vente d’alcool à emporter à partir de 20 h en raison de l’état d’urgence. Une décision qui provoque l’incompréhension de nombreux habitants de la région.

Plus d’alcool à emporter après 20 h dans le Nord

Jean-François Corder, préfet de la région Nord-Pas-de-Calais a donc tranché, la vente d’alcool à emporter est interdite entre 20 heures et 8 heures dans le département du Nord pendant toute la durée de l’état d’urgence, c’est à dire jusqu’au 26 février prochain.

« La décision a été prise pour limiter la consommation d’alcool notamment sur la voie publique et donc ne pas solliciter les policiers et forces de l’ordre qui sont, en ce moment, mobilisés sur des événements d’une toute autre importance », explique la préfecture dans son communiqué. Les contrevenants s’exposent à une amende de deuxième classe d’un montant de 150 euros.

Les commerçants ne comprennent pas la mesure

Dans le quotidien régional La Voix du Nord, de nombreux habitants du Nord, et plus particulièrement les commerçants, affirmant ne pas comprendre le lien entre terrorisme et alcool. À l’approche des fêtes de fin d’année où de nombreuses entreprises craignent des effets durables sur l’économie à la suite des attentats, les commerçants du Nord devront donc faire sans la vente d’alcool après 20 h.

Le préfet a précisé que cette mesure avait été prise pour éviter de mobiliser les services de police pour des troubles à l’ordre public liés à l’alcool. La mesure n’est pas nouvelle selon la préfecture qui rappelle que « la limitation de la consommation d’alcool dans certains secteurs de la région est courante, notamment lors de grands rassemblements comme les braderies, les matchs de football ou encore les manifestations culturelles du type Lille 3000 ».

Crédits photos : Kzenon/Shutterstock.com

Partager cet article