État d'urgence : la façade du siège toulousain du PS dégradée en signe de protestation

Par , publié le
Faits Divers Fédération de Haute-Garonne du Parti socialiste
Fédération de Haute-Garonne du Parti socialiste

La façade du siège de la fédération de Haute-Garonne du PS, à Toulouse, a été dégradée via des actes présentant des auteurs vraisemblablement opposés à l'instauration de l'état d'urgence.

En ce lundi, la fédération de Haute-Garonne du Parti socialiste (PS) à Toulouse rapporte la dégradation de la façade de son siège. Laquelle a ainsi reçu le contenu de plusieurs bidons d'huile de vidange, tandis que le portail de la fédération s'est vu recouvert d'une inscription d'opposition à l'état d'urgence instauré il y a plusieurs semaines.

Le tag disait plus précisément "Nik l'état d'urgence, révolte et vengeance", sans que l'on sache vraiment si la "vengeance" en question s'est opérée via ces actes de vandalisme ou si de prochains méfaits sont en préparation. Sébastien Vincini, Premier secrétaire fédéral, s'est indigné sur le réseau social Twitter de cette découverte : "Ah ça faisait longtemps ! La démocratie agacerait-elle ?"

Toulouse : de l'huile de vidage et des tags sur la façade du siège d'une fédération PS

Nos confrères de MYTF1News rapportent par ailleurs que M. Vincini a porté plainte dans la matinée. En ajoutant que ces dégradations surviennent dans la foulée de la victoire de Carole Delga en Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon dans le cadre du second tour des élections régionales. La socialiste a ainsi battu d'une dizaine de pourcents la tête de liste FN Louis Aliot, lequel fait depuis polémique par son annonce de privilégier ses deux mandats en cours à un siège au conseil régional. Le leader d'extrême droite affirme pourtant avoir communiqué sur cette intention bien avant sa défaite de dimanche.

Crédits photos : Google Maps

Partager cet article

Pour en savoir plus