Estrosi veut assigner à résidence les individus fichés pour radicalisation

Par , publié le
France
Christian Estrosi, maire de Nice

En réponse aux attaques terroristes de la nuit dernière à Paris, Christian Estrosi demande l’assignation à résidence des personnes fichées pour radicalisation.

Au lendemain des attaques terroristes survenues à Paris et ayant fait au moins 128 morts, le député-maire de Nice Christian Estrosi demande au gouvernement que toutes les personnes fichées pour radicalisation soient assignées à résidence.

Estrosi demande l'assignation à résidence des individus fichés pour radicalisation

Lors d'une réunion d'urgence organisée avec le préfet et d'autres autorités locales des Alpes-Maritimes, Christian Estrosi a proposé une mesure radicale pour faire face aux djihadistes. Le député-maire de Nice a demandé au gouvernement que "toutes les personnes fichées de S1 à S16 (le fichier des individus radicalisés, NDLR) dans le département des Alpes-Maritimes soient assignées à résidence".
Le préfet des Alpes-Maritimes Adolphe Colrat, a indiqué que lorsque la situation l'exigerait, il s'assurera d'"utiliser tous les moyens mis à sa disposition par la loi de 1955 sur l'état d'urgence". Selon lui, les procureurs de la République du département auraient précisé "qu'il n'y aurait aucune indulgence pour le terrorisme ou ceux qui en feraient l'apologie".

Sécurité renforcée dans les aéroports

Estrosi a également demandé au gouvernement que "des contrôles d'identité se mettent systématiquement en place dans les aéroports internationaux et nationaux quand les passagers sont à destination de l'aéroport Nice Côte d'Azur". Le préfet à quant à lui annoncé que depuis les attaques terroristes d'hier soir, des contrôles d'identité systématiques ont été mis en place pour tous les vols internationaux. Adolphe Colrat a tout de même précisé que "La frontière n'est pas fermée, il n'est pas question d'interrompre les vols, les circulations ferroviaire ou automobile".

Selon un communiqué de la préfecture des Alpes-Maritimes, les manifestations sur la voie publique sont interdites jusqu'à lundi minuit mais les rassemblements de personnes ne sont pour le moment pas interdits. De nombreuses manifestations ont été annulées samedi comme le salon des études supérieures de Toulon ou encore la fête de la châtaigne de Cagnes-sur-Mer. Les universités de Toulon ainsi que l'université de Nice-Sophia Antipolis seront fermées tout le week-end et les voyages scolaires seront suspendus sur tout le territoire.

Partager cet article