Essonne : Un homme jugé pour avoir violé et torturé sa femme infidèle

Par , publié le | modifié le
Faits Divers
Photo d'illustration. La balance de la justice.

Après avoir appris que sa femme le trompait, un homme lui aurait fait subir les pires sévices. Il est jugé en ce moment même aux assises de l’Essonne.

Cet homme de 53 ans n’avait pas supporté que sa femme soit infidèle et il a décidé de lui faire payer au prix fort. Selon les informations de nos confrères du Républicain, le mari trompé est jugé depuis aujourd’hui devant assises de l’Essonne après avoir violé et violenté sa compagne.

Le mari découvre des SMS osés

Les faits remontent au mois de juin 2014. À cette époque, une femme vient déposer plainte au commissariat de la commune de Brunoy (Essonne). Cette dernière dénonce aux policiers le traitement que lui a fait subir son mari qui l’aurait frappé et violé.

L’homme aurait agi de la sorte après avoir découvert des SMS et des photos osées de sa femme envoyés à d’autres hommes par le biais d’un téléphone dont il ne connaissait pas l’existence.

Il menace de découper sa femme

L’homme demande alors des comptes à son épouse qui lui avoue avoir une relation avec un autre homme rencontré via un site de rencontre. Une relation qui n’est pas allée plus loin que le simple flirt selon elle. Le mari ne l’entend pas de cette oreille et continue de questionner sa femme sur cette relation en lui imposant des actes à caractère sexuel auxquels elle se soumet sans résister.

L’escalade de la violence continuera le lendemain lorsque le mari vient chercher sa femme à son travail. Plutôt que de la ramener à la maison, il l’emmènera en forêt pour le menacer de mort. Selon une source proche de l’enquête, il aurait menacer « de (la) tuer, de (la) couper en morceaux, de manger (ses) restes, que personne ne (la) retrouverait et qu’il se livrerait ensuite à la police » si elle ne lui dit pas toute la vérité sur sa relation extra-conjugale.

Le véhicule continue sa route et après s’être arrêté à l’abri des regards, le mari imposera de nouveaux sévices à sa compagne, la forçant à se déshabiller avant de la frapper avec un nunchaku et de la violer à nouveau. Devant la violence de son compagnon, l’épouse avouera des relations sexuelles avec d’autres hommes.

Devant les enquêteurs, l’homme indiquera avoir réagi « normalement » pour un homme qui aime sa femme qui avait tenté de divorcer quelques années en arrière. Le jugement devrait être rendu le 16 février.

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus