Essonne : des colis postaux renfermaient 2.000 hippocampes morts

Par , publié le
Faits Divers 2.000 hippocampes morts saisis par la douane
2.000 hippocampes morts saisis par la douane

Vendredi, des douaniers d'Essonne ont annoncé avoir saisi en deux temps des colis postaux renfermant 2.00 hippocampes morts, espèce animale protégée.

La découverte a de quoi interpeller. Vendredi, Les douaniers de Chilly-Mazarin (Essonne) ont annoncé avoir saisi, le 28 juillet puis le 8 août 2016, des colis postaux qui renfermaient un total de 2.000 hippocampes morts. Les animaux sont apparus déshydratés, placés en vrac dans un sac plastique, et étaient partis de Conakry, en Guinée, pour atterrir à Hanoï, au Vietnam.

Nos confrères du Parisien rappellent que les hippocampes, également appelés chevaux de mer en raison de leur aspect similaire à celui des équidés, sont une espèce animal protégée du fait que cette dernière est aujourd'hui menacée d'extinction. Plus précisément, elle est protégée par la convention de Washington relative au Commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES).

Des hippocampes morts dans des colis : une espèce protégée

Pourtant, en Asie, quand ils ne sont pas vendus aux touristes, les hippocampes desséchés sont notamment utilisés dans la médecine traditionnelle chinoise qui leur attribue ainsi des vertus thérapeutiques et aphrodisiaques. Des voyageurs dont les bagages auront été interceptés par les douanes l'an dernier comptaient même s'en servir pour concocter des bouillons pour bébé.

Les macabres découvertes de ces dernières semaines ne sont donc pas les premières observées par les autorités, le chef divisionnaire des douanes de Paris-ouest Olivier Gourdon affirmant en effet que ce genre de situations relatives aux hippocampes est observé "assez souvent".

Quelque 19.000 chevaux de mer saisis en 2015 à Roissy

On notera par exemple le cas de ces quelque 19.000 hippocampes saisis en 2015 à l'aéroport de Roissy, des animaux qui étaient censés rejoindre Hong-Kong, en Chine, après être partis de Madagascar. Étant donné que cette saisie représentait un poids monétaire conséquent de 200.000 euros, on estimera assez rapidement que les 2.000 hippocampes interceptés cet été valent plus ou moins 20.000 euros. Il est d'ailleurs prévu que ces bêtes récemment saisies soient totalement détruites.

En règle générale, les chevaux de mer sont expédiés d'Afrique avec pour destination des pays asiatiques tels que la Chine, le Japon ou encore le Vietnam.

Crédits photos : capture d'écran YouTube

Partager cet article

Pour en savoir plus