Espionnage : L'Apple Watch bannie des ministères britanniques

Par , publié le
Tech
Apple Watch

Cela pourrait être le scénario d'un film "James Bond" mais il n'en est rien. Les montres Apple Watch ne sont plus les bienvenues au sein du gouvernement britannique. Explications.

Le gouvernement britannique n'autorise plus le port de L'Apple Watch, la montre connectée d’Apple. En cause : Le risque que des hackers passent par ce "gadget" afin d'écouter les conversations de leurs propriétaires, selon une information du quotidien Telegraph.

Des mouchards dans les commandes vocales de L'Apple Watch

Dès aujourd'hui, et par crainte d’espionnage russe, les ministres britanniques ne devront plus avoir lors des réunions officielles d'Apple Watch (mais aussi les autres modèles). En effet, le micro servant à activer la commande vocale pourrait devenir un mouchard et permettre (en théorie) d'écouter les conversations et délibérations des ministres anglais même si il faudrait que les Russes aient introduit un logiciel espion dans la montre.

Depuis 2013, les tablettes et smartphones étaient déjà totalement interdits de séjour lors des réunions du cabinet britannique et devaient être déposés loin des réunions dans des coffrets ne laissant passer ni le bruit ni les ondes.

D'après les informations de The Telegraph, c'est Theresa May le premier ministre britannique qui aurait banni les smartwatches des réunions.

Selon la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova, les Russes seraient capables de pirater n'importe quelle montre, même les Breguet, cite-t-elle sur sa page Facebook.

Crédits photos : capture d'écran YouTube

Partager cet article

Pour en savoir plus