Espagne : Ils détournent les 900.000 euros de dons destinés à soigner leur fille

Par , publié le
Faits Divers
Photo d'illustration. La justice.

Des parents se sont servis de la maladie de leur fille pour détourner les dons adressés pour lui payer une thérapie. Des enquêtes contre le père de la fillette ont été ouvertes pour escroquerie et exploitation sexuelle de mineur.

L’affaire Nadia, qui avait ému l’Espagne et le web, est en train de se transformer en un scandale très glauque. Alors qu’ils avaient fait un appel aux dons pour aider leur petite fille atteinte d’une maladie très rare, les deux parents viennent d’être arrêtés pour avoir détourné les sommes versées par solidarité, mais surtout, après que des photos sexuellement explicites de la fillette ont été retrouvées dans une clé USB appartenant à son père.

Près d’un million d’euros détournés

Cette histoire sordide, relayée par El Paìs, débute en novembre dernier. Fernando Blanco et Margarida Garau, les parents de Nadia lancent un appel aux donc pour offrir à leur fillette, atteinte de trichothiodystrophie, afin de lui offrir un traitement génétique révolutionnaire disponible aux États-Unis. Cette pathologie très rare provoque perte de cheveux, problèmes de peau, retards mentaux et de croissance et d’autres complications pouvant conduire jusqu’à la mort dans les cas les plus sévères.

Le web se mobilise et ce sont 918 000 euros qui seront récoltés par les parents, mais très vite, les autorités découvrent que les sommes ont été déposées sur un compte en banque et qu’elles n’étaient pas utilisées pour soigner la petite fille. À la place, les parents se seraient offert une maison, une voiture et des montres de luxe. De plus, le traitement révolutionnaire n’existerait pas et la petite fille, même si elle a bien été malade, serait sortie d’affaire depuis plusieurs années.

Le père tente de quitter l’Espagne

Recherché pour escroquerie, le père de la fillette est arrêté à la frontière entre l’Espagne et la France alors qu’il tentait de fuir en possession d’argent liquide, d’une arme chargée à blanc et d’une clé USB. Une clé USB sur laquelle les enquêteurs retrouveront des photos de la petite fille dénudée. Selon les médias espagnols, une photo du couple en pleine relation sexuelle devant la fillette aurait également été retrouvée. Pour leur défense, les parents ont expliqué que ces photos ne servaient qu’à surveiller l’évolution de la maladie de la petite.

Une enquête pour exhibitionnisme, provocation sexuelle et exploitation sexuelle a été ouverte par la justice espagnole. En attendant, la jeune Nadia a été confiée à sa tante.

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus