Espagne : les 3 journalistes enlevés en Syrie ont été libérés

Par , publié le
International Les 3 journalistes espagnols libérés - capture d'écran du compte Twitter CPJ
Les 3 journalistes espagnols libérés - capture d'écran du compte Twitter CPJ

Trois journalistes espagnols, qui avaient été enlevés en Syrie il y a 10 mois alors qu'ils se trouvaient à Alep, ont été libérés. Ils sont sains et sauf en Turquie d'où ils vont être rapatriés.

Jose Manuel Lopez, Antonio Pampliega et Angel Sastre, nos 3 confrères espagnols disparus en Syrie en juillet dernier ont été libérés, annonçait hier soir une porte-parole du gouvernement espagnol et de la Fédération des associations de journalistes. Les 3 hommes vont bien et ils devraient être rapatriés depuis la Turquie dans la journée.

Les 3 journalistes espagnols retenus en otages en Syrie sont libres

Les 3 journalistes espagnols Angel Sastre, Jose Manuel Lopez et Antonio Pampliega ont enfin été libérés alors qu'ils étaient retenus en otage après avoir été enlevés en juillet 2015 à Alep en Syrie. Une libération rendue "possible grâce au travail de nombreux fonctionnaires et à la collaboration de pays alliés et amis, spécialement dans la phase finale depuis la Turquie et le Qatar" affirmait Madrid.

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme, les 3 reporters espagnols avaient été vus pour la dernière le 13 juillet 2015 alors qu'ils parcouraient un quartier d'Alep aux mains des rebelles. Ils avaient été emmenés par un groupe d'homme dans une camionnette. C'est le 21 juillet que leur enlèvement avait été rendu public.

Habitués aux zones dangereuses

Les trois journalistes travaillaient pour des médias divers dont notamment La Razon, ABC, la radio Onda Cero et la chaîne de télévision Cuatro. Angel Sastre, 35 ans, avait commencé son métier de reporter en Amérique latine. Antonio «Toni» Pampliega, 33 ans, et le photographe Jose Manuel Lopez, 45 ans, avaient couvert les conflits en Syrie pour l'AFP. Ce dernier avait même reçu plusieurs prix récompensant ses clichés représentant les victimes de la guerre en Syrie mais aussi dans d'autres pays.

Aujourd'hui, les trois hommes seront transportés vers une base aérienne près de la capitale espagnole depuis la Turquie.

Partager cet article

Pour en savoir plus