Eric Zemmour condamné en appel pour des propos envers les musulmans

Par , publié le
France
Éric Zemmour invité de l'émission "C à vous" du 6 septembre 2016

Jugé pour "provocation à la haine envers les musulmans", le polémiste a été condamné par la Cour d'appel de Paris à 3.000 euros d'amende.

Jeudi, la Cour d'appel de Paris a confirmé la condamnation d'Eric Zemmour à 3.000 euros d'amende pour "provocation à la haine envers les musulmans". En cause, des propos que le polémiste avait tenus dans le quotidien italien Corriere Della Sera en octobre 2014 alors qu'il faisait la promotion de son ouvrage Le suicide français.

Retour sur les propos d'Eric Zemmour

Dans cet entretien, il avait affirmé que les musulmans "ont leur code civil, c'est le Coran". Ils "vivent entre eux, dans les banlieues. Les Français ont été obligés de s'en aller", et refusent le mode de vie "à la française".

"Je pense que nous nous dirigeons vers le chaos. Cette situation de peuple dans le peuple, des musulmans dans le peuple français, nous conduira au chaos et à la guerre civile", ajoutait-il encore.

Une peine confirmée

La peine de 3.000 euros est à nouveau prononcée, comme en première instance. En outre, il devra verser 1.000 euros à trois associations (préjudice moral), ainsi qu'un euro à deux autres associations. Ce que confirme la Cour, c'est qu'à "aucun endroit de l'interview" il ne réduit son propos à "une fraction seulement" des musulmans de France, malgré ce qu'Eric Zemmour affirmait. En première instance, les juges avaient également pointé une "sémantique à la fois guerrière et catastrophiste". Me Olivier Pardo, son avocat, a annoncé un pourvoir en cassation.

Pour rappel, la polémique déclenchée par ses propos avait conduit la chaîne iTélé, où il était chroniqueur, à le débarquer de l'antenne.

Crédits photos : capture d'écran

Partager cet article

Pour en savoir plus