Eric Naulleau : "Je suis en désaccord avec chaque syllabe de Zemmour sur ses paroles concernant les djihadistes"

Par , publié le
Société
Eric Naulleau

Après les propos-chocs d'Eric Zemmour dans le magazine Causeur où l'essayiste explique "respecter" les djihadistes de l'État islamique, "des gens prêts à mourir pour ce en quoi ils croient", son compère Eric Naulleau réagit.

Zemmour est-il allé trop loin dans ses propos lors d'un entretien donné au magazine Causeur du jeudi 6 octobre ? Oui selon Eric Naulleau.
Dans cet interview, Eric Zemmour explique : "Moi, je prends l'Islam au sérieux, je ne le méprise pas ! Je ne pense pas que les djihadistes soient des abrutis ou des fous. Au sommet, il y a des théologiens qui appliquent exactement leur idéologie coranique et légitiment tous leurs actes par des sourates ou des actes du Prophètes. Et je respecte des gens prêts à mourir pour ce en quoi ils croient -ce dont nous ne sommes plus capables-".

"Eric Zemmour évolue dans le sens de la radicalisation" : Eric Naulleau

Selon son collègue Eric Naulleau (ils collaborent dans l'émission "Zemmour et Naulleau" sur Paris Première (groupe M6)) Eric Zemmour évolue dans "le sens de la radicalisation" comme il le précise sur le plateau de C l'hebdo sur France 5 :
"Je ne suis pas du tout d'accord avec Eric Zemmour, notamment sur sa dernière sortie sur les djihadistes dans Causeur. Je suis d'ailleurs de moins en moins d'accord sur tout avec Eric. Zemmour évolue, moi aussi, mais pour moi il évolue dans le sens de la radicalisation et je suis de plus en plus décidé à m'opposer à lui. Je suis en désaccord avec chaque syllabe de cette interview" (…).

"Le parquet de Paris ouvre une enquête pour apologie du terrorisme"

Suite à ses propos, la justice via le parquet de Paris ouvre une enquête pour apologie du terrorisme.

La radio RTL où travaille Eric Zemmour a vue la SDJ (société des journalistes) se désolidariser du journaliste après ses propos. La SDJ a fait part de son aversion pour les propos de Zemmour qui, à ses yeux, portent atteinte à la mémoire des victimes du terrorisme et à la douleur des familles.

Crédits photos : capture d'écran vidéo émission C l'hebdo

Partager cet article

Pour en savoir plus