Epstein-Barr : Un virus très commun qui peut favoriser le cancer

Par , publié le
Santé
Virus du sida, image d'illustration.

Un virus touchant 95 % des adultes dans le monde favoriserait le développement de certains cancers.

Son nom ne vous dit peut-être rien et pourtant, vous en êtes très certainement porteur. Le virus Epstein-Barr touche environ 95 % de la population mondiale adulte.

S’il est inoffensif dans la majorité des cas, ce dernier peut néanmoins favoriser l’apparition de cancer chez certaines personnes contaminées.

Élément déclencheur de certains cancers

Selon les chercheurs de l’institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM) qui se sont intéressés au cas du virus Epstein-Barr. Si, comme expliqué précédemment, ce dernier est inoffensif dans la plupart des cas, il est porteur d’une protéine qui favorise une modification du processus de division cellulaire.

Cette protéine, baptisée BNRF1, serait à l’origine du développement de cancer du système lymphatique, un cancer de l’estomac ou un cancer du nasopharynx chez certains porteurs du virus Epstein-Barr.

Un vaccin à l’étude

Selon les résultats de cette recherche publiée dans la revue scientifique Nature Communications, il serait donc urgent de créer un vaccin qui nous immuniserait contre Epstein-Barr. « Le virus d’Epstein-Barr pourrait donc causer plus de cas de cancers que l’on ne soupçonnait. Nous suggérons la mise au point d’un vaccin pour réduire le risque de cancer associé à ce virus » précise le professeur Henri-Jacques Delécluse principal auteur de l’étude de l’INSERM.

Selon les responsables de l’étude, plusieurs prototypes de vaccins seraient actuellement en développement. Cette découverte sur le rôle de la protéine BNRF1 sur le développement de certains cancers devrait permettre de mieux comprendre le virus qui se manifeste le plus souvent par des symptômes liés à des infections respiratoires et qui nous contamine généralement pendant notre enfance.

Crédits photos : Sebastian Kaulitzki/shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus